Textile – Bangladesh : le boycott des produits français pourrait faire le bonheur de la Tunisie

textile habillement L'Economiste Maghrebin
Source : TTA Tunisian Textile Association

Jean-François Limantour, Président de Evalliance a publié une analyse sur le commerce extérieur textile-habillement de l’Union européenne.

D’après cette analyse, la Tunisie figure parmi les douze premiers fournisseurs de l’UE en textile et habillement. Toutefois, la Tunisie figure aussi parmi les cinq pays avec l’Indonésie, le Bengladesh, le Sri Lanka et le Cambodge qui ont fait un peu moins que la moyenne des fournisseurs de l’UE.

Second fournisseur de l’UE, le Bangladesh, sévèrement impacté par le Covid-19, a lancé des appels au boycott des produits français. Cette attitude hostile pourrait, selon Jean-François Limantour, lui valoir des retours de bâton. Et ce, non seulement de la part de la France; mais plus généralement des importateurs européens. Cela pourrait faire le bonheur de la Tunisie qui redresse lentement mais sûrement la tête. D’autant que le Cambodge paye son exclusion partielle de l’initiative « Tout Sauf les Armes » pour violations avérées des droits de l’Homme.

Quant à l’Inde (-30 %) et le Maroc (-32%), ils détiennent le triste record de la plus mauvaise performance parmi les cinquante premiers fournisseurs de l’UE en habillement.

De même, de nombreuses voix s’élèvent en Europe pour demander, à juste titre, que des sanctions soient prises lors du prochain Conseil européen de décembre contre la Turquie. En particulier la suspension de l’Accord d’union douanière, ce qui ferait le bonheur de la Tunisie et du Maroc.

Notons que la Tunisie bénéficie d’ une croissance de 22% durant les huit premiers mois de 2020, avec le Vietnam et Hong Kong, de la vente de masques et de blouses.

Enfin, le commerce extérieur de la filière textile européenne accuse une forte baisse à fin août 2020. Et ce, à l’exception des importations textiles qui explosent en raison des achats massifs de l’UE en masques et autres vêtements de protection sanitaire.

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here