L’UGTT fait don de fauteuils roulants à des hôpitaux publics

UGTT

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a fait don aux urgences des hôpitaux de La Rabta, Charles Nicolle, Abderahmen Mami et Yasminette, de fauteuils roulants pour le transport de patients. A indiqué le secrétaire général de l’Union, Noureddine Taboubi.

Ce don comprend 15 fauteuils roulants pour le service des urgences de l’hôpital Rabta. 15 fauteuils roulants à l’hôpital Charles Nicole. Et 10 fauteuils roulants pour chacun des hôpitaux Abderrahman Mami et Yasminette. Affirme, dans une déclaration à la presse M.Tabboubi

Il a souligné que ce don vise à améliorer les conditions de transport de patients. Et d’indiquer que cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’engagement de la centrale syndicale à soutenir le secteur de la santé publique.

La valeur des dons  pour soutenir les hôpitaux publics face à la pandémie du Coronavirus se situe entre 400 et 500 mille dinars. Le secrétaire général de la centrale syndicale appelle  les autres organisations nationales à soutenir le secteur de la santé publique à lutter contre le Covid-19. Egalement,  la centrale syndicale fournira, la semaine prochaine, 10 chaises roulantes au profit de l’hôpital Habib Thameur. Ainsi que  10 autres à l’hôpital Monji Selim.

Le manque d’équipement est perceptible

De son côté, le ministre de la Santé Faouzi Mehdi s’est félicité du soutien financier fourni par l’UGTT au profit du secteur de la santé. Notamment le don d’une journée de travail au profit du Fonds 1818. Les besoins du secteur de la santé consistent, notamment en des lits de réanimation, des lits d’oxygène. Et des médicaments et des vaccins. Précise-t-il.

Il a, dans ce contexte, souligné que le ministère dispose de ressources financières suffisantes. Et ce  pour faire face à la situation épidémiologique actuelle grâce à la solidarité dont il a bénéficié lors de la première vague de propagation du coronavirus. Le décaissement de ces fonds sera accéléré. Et ce afin d’acquérir les équipements nécessaires à la prise en charge des patients.

La priorité consiste à l’acquisition des lits de réanimation, des respirateurs artificiels et des moyens de prévention. L’objectif étant de protéger les cadres médicaux et paramédicaux. Le ministère consacrera une partie de ces fonds  à l’achat de tests de laboratoire. Ainsi qu’à l’acquisition de médicaments et de vaccins.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here