Le gouvernement s’engage à concrétiser tous les points de l’accord d’El Kamour

Kamour - L'Economiste Maghrébin
photo d'archives

« Le gouvernement s’engage à concrétiser tous les points de l’accord d’El Kamour signé le 16 juin 2017 ». C’est ce qu’annonce le représentant du ministère des Affaires sociales et porte-parole de la délégation gouvernementale, Moncef Achour.

En effet, Moncef Achour souligne des négociations ont été engagées, depuis le 7 octobre 2020, entre les représentants du gouvernement et la coordination du sit-in d’El Kamour. Elles permettent de parvenir à un consensus sur 80% des questions soulevées. Il intervenait, au cours d’une conférence de presse qui se tenait, mardi, au gouvernorat de Tataouine.

En outre, il précise que la délégation administrative vise à établir un dialogue sur la responsabilité sociétale. Elle ne compte pas utiliser la force ni même la pression. Et d’ajouter que l’Etat assumera ses responsabilités en terme de protection sociale concernant la question des martyrs.

Puis, il ajoute que les poursuites judiciaires citées dans le dernier communiqué ont la même formulation. Elles utilisent les mêmes mots mentionnés dans l’Accord d’El Kamour de 2017.

Ensuite, M. Achour précisait les garanties d’application des points convenus. En faisant savoir que les représentants de la région ont proposé de faire appel au Conseil suprême du dialogue social.

Insuffisances et négociations

Alors, au sujet des programmes bloqués, il souligne que « le Conseil régional est en train de les examiner. Et ce, afin de prendre les décisions nécessaires ».

Quant au sujet de l’accord final entre les deux parties, Achour  souligne qu’il est prêt à poursuivre les négociations avec la délégation régionale »; dont les membres ont exprimé leur « volonté de régler certaines insuffisances ».

De plus, M. Achour rappelle le communiqué publié, lundi, par le gouvernorat de Tataouine. Lequel évoque la régularisation de la situation des agents et cadres de la société d’Environnement, de Plantation et de Jardinage et de la société du sud des services.

De même, il s’agit de l’approbation des augmentations salariales générales des agents et cadres et l’allocation Et ce, d’un montant de 80 millions de dinars au fonds de développement et d’investissement. Effectivement, ce montant sera décaissé dans le cadre du programme de la responsabilité sociétale.

Enfin, pour ce qui est de la question de l’emploi de 1500 chômeurs dans les compagnies pétrolières, qui fait l’objet d’un désaccord. M. Achour annonce le recrutement de 1000 personnes dans la société d’Environnement, de Plantation et de Jardinage. Mais aussi de 200 dans les sociétés opérant au Sahara. Ces dernières ayant recruté 236 personnes, depuis 2017.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here