Le PLF 2021, plusieurs interrogations en suspens !

PLF 2021

Le PLF 2021 devrait être déposé au bureau de l’ARP aujourd’hui avant minuit comme le prévoit le délai constitutionnel. Quelles seront les grandes lignes du PLF?

Ahlem Hachicha Chaker, analyste politique, estime qu’: « Il n’y a aucun indice sur l’orientation qu’aura ce projet de loi. Un super Ministre a la charge du portefeuille de l’Economie et des Finances au sein du gouvernement actuel. Ministre qui ne nous a pas encore expliqué sa vision des finances publiques, sa doctrine économique, sa stratégie de mobilisation des ressources et son approche de la relation avec le contribuable. »
Et de poursuivre: « Le Chef du Gouvernement ne nous a pas dit non plus comment il concevait le rapport de l’Etat à la création de valeur. »
Beaucoup d’interrogations se posent : peut-on parler de solutions envisageables à une sortie de crise ? Pour commencer, l’allègement de la fiscalité afin de permettre aux entreprises de préserver le peu de trésorerie disponible serait de bon aloi. Et ce, dans le but de préserver les emplois et se préparer à la reprise des ventes.  A l’heure actuelle, rien n’est clair.
Chacun veut des réponses sur des questions économiques  : comment relancer l’économie dans une crise sanitaire ? Qu’en est-il des aides sociales ? Allons-nous continuer dans l’approche actuelle de  nous endetter pour rembourser l’endettement?
Ahlem Hachicha Chaker conclut en s’interrogeant si « le Gouvernement a inclu une composante politique monétaire à son projet de loi de finances, quelle sera la contribution de la BCT? Est-ce qu’elle suivra?
Incapables de trouver des solutions au chômage des primo-demandeurs. Comment allons-nous gérer les milliers de nouveaux chômeurs, souvent déjà engagés dans une carrière, une famille, des engagements financiers ?
Le texte à présenter aujourd’hui à l’Assemblée répondra-t-il à toutes ces questions épineuses ? »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here