La Fédération générale des médias et le SNJT rejettent l’initiative de l’amendement du décret 116

décret 116

Le Bureau de l’ARP décide de présenter pour discussion, en plénière le 14 octobre, la proposition du projet de loi 34/2020. Celui-ci est relatif à l’amendement du décret 116, en date du 2 novembre 2011.

Selon un communiqué commun entre la Fédération générale des médias et le SNJT, cette décision intervient à l’heure où l’on s’attendait de la part de l’ARP à ce qu’elle ouvre le débat sur le projet de loi organique relatif à l’audiovisuel. Lequel devrait remplacer le décret 116 et mettre en place la nouvelle instance de la communication audiovisuelle.

En effet, la Fédération générale des médias et le SNJT soulignent que cette initiative se compose de trois articles. Elle prévoit l’amendement du décret 116. Notamment dans sa partie relative à la composition et au renouvellement des membres de l’actuelle Haute Instance indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA). Elle préconise aussi l’annulation de l’octroi par la HAICA des autorisations pour la création des chaines de télévision.

La Fédération générale des médias et le SNJT considèrent que ces amendements s’opposent à l’esprit de la Constitution tunisienne. Ainsi qu’aux engagements de l’Etat tunisien en matière de protection de la liberté d’expression et de la presse.

Car, les deux syndicats ont exprimé leur rejet de cette initiative. « Celle-ci va provoquer l’anarchie totale dans le secteur des médias et de l’information. Elle ouvrira ainsi la voie à l’argent sale pour dominer le paysage audiovisuel. Cette initiative portera aussi atteinte aux principes de concurrence loyale, de la transparence et de la démocratie « , ajoute les deux syndicats.

Au final, la Fédération générale des médias et le SNJT appellent les députés de l’ARP à assumer leurs responsabilités. Et cela envers la Nation et le secteur médiatique. Ils ont aussi demandé de barrer la route à cette initiative. De même, ils souhaitent qu’on entame immédiatement le débat sur le projet de loi de l’audiovisuel. Celui formulé par les structures professionnelles, les experts et l’Instance de l’audiovisuel.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here