PBR Rating : le pays a besoin de réformes structurelles urgentes

PBR Rating Grandes Réformes - L'Economiste Maghrébin

Dans le cadre de ses travaux d’études et d’analyse des données macroéconomiques et des performances sectorielles de l’économie tunisienne, l’agence de notation nationale PBR Rating a établi ses prévisions. Et ce, pour un ensemble de marqueurs économiques. Notamment la croissance, le déficit budgétaire et l’endettement de l’Etat au titre de l’année 2020. L’objectif étant de conclure à une série de réformes structurelles. Celles-ci devraient soutenir un nouveau cycle de relance économique.

« Le pays a besoin de réformes structurelles urgentes. A commencer en particulier par la restructuration et l’assainissement des entreprises publiques. Et la modernisation de l’administration ». Souligne PBR Rating.

Et d’ajouter que l’intégration de l’économie informelle et la mise à niveau du système fiscal sont également des urgences. Afin d’améliorer la situation des finances publiques. Et réduire la pression fiscale sur les agents économiques.

En effet, l’Etat tunisien doit veiller à ce que la production pétrolière et minière reprenne. Il doit aussi investir dans les énergies renouvelables. Afin d’alléger le déficit commercial.

Selon PBR Rating, des incitations devraient être consacrées pour améliorer davantage la contribution du secteur agricole à la croissance de l’économie. Ainsi, des investissements massifs en technologies s’imposent. Et ce, pour remédier à la baisse de performance à l’export des industries manufacturières à faible valeur ajoutée.

Pour ce faire, il convient, selon PBR Rating, de réduire l’effet d’exclusion du financement du secteur privé auprès des banques. Dont les liquidités sont absorbées par les besoins de financement de l’Etat.

Quant à l’inflation, l’agence de notation souligne que son origine n’est pas uniquement monétaire pour induire à un durcissement des taux d’intérêt du marché. Mais sa maîtrise doit passer également par un contrôle étroit des circuits de distribution.

Il demeure entendu que la mise en place de ces réformes  nécessite un climat politique et social stable et serein.

M.T d’après communiqué

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here