La Poste Tunisienne précise

La Poste tunisienne

La Poste Tunisienne a précisé, samedi, l’affaire des transferts d’argent à l’étranger via le réseau « western-union », dont le jugement a été prononcé le 23 septembre 2020 par le Tribunal de première instance de Tunis.

De ce fait, la poste tunisienne explique les dessous de cette affaire. Rappelons que la condamnation s’élève à une amende de 651,5 MD pour l’institution et à une amende de 130,3 MD pour son ancien PDG et représentant légal, Moez Chakchouk .

L’affaire est liée à son activité en tant que personne morale et n’est nullement liée à la personne de son ancien PDG.

La Poste a, par ailleurs,  rappelé que l’affaire a été  portée  devant la justice suite à une opération de contrôle effectuée par les services de la Banque Centrale de Tunisie sur les transferts d’argent à l’étranger réalisés par la Poste Tunisienne durant la période 2012-2016.

La Poste Tunisienne a souligné avoir apporté tous les éclaircissements et les clarifications nécessaires aux services de la Banque Centrale de Tunisie et s’est engagée suite à ce contrôle dans un processus de réformes qui a apporté les mesures correctives nécessaires dont notamment, l’ouverture de l’activité de transfert d’argent par la Poste Tunisienne à la concurrence, en modifiant la convention liant la poste à « western union» et particulièrement la suppression de la clause qui accordait  l’exclusivité de l’activité de transfert d’argent à ladite institution.

La Poste a également, procédé à la suppression du privilège relatif aux transferts d’argent, accordé aux agents et cadres du Fonds Africain de développement, à la soumission des opérations de transferts d’argent  à l’étranger opérées au titre de la réexportation des devises effectuée par des voyageurs non résidents en Tunisie, à l’autorisation préalable de la Banque Centrale de Tunisie.

Parmi les mesures correctives entreprises par la Poste figurent aussi, la révision des procédures de réexportation des devises effectuée via le réseau « western-union »   par  des voyageurs non résidents en Tunisie  en les soumettant à l’autorisation préalable de la Banque Centrale de Tunisie ainsi que la mise en place d’un système d’information développé au sein de la Poste Tunisienne pour s’assurer d’une manière continue de la conformité des opérations de transfert.

La Poste a, en outre, précisé que bien qu’elle ait effectué toutes les mesures correctives et réformes nécessaires, l’affaire de l’infraction à la réglementation de change a été transmise à la Douane Tunisienne qu’elle a à son tour traduite devant la justice.

Dès sa prise en connaissance de l’affaire, la Poste Tunisienne a déclaré s’être chargée de présenter conformément à la réglementation en vigueur une demande d’accord amiable aux services de la Douane Tunisienne.

Elle tient, à ce titre, à rassurer sa clientèle que toutes les opérations de transfert d’argent sont effectuées conformément à la réglementation de change et de commerce extérieur en vigueur.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here