Baisse de 60% de l’activité touristique en 2020

tourisme

L’activité touristique en Tunisie a marqué une baisse de 60%, au cours de cette année en raison des impacts de la pandémie du COVID-19, a indiqué le ministre du Tourisme, Habib Ammar, estimant que ce taux atteindra 70%, à la fin de cette année.

Dans une déclaration accordée aux médias en marge d’une cérémonie en l’honneur de jeunes entrepreneurs ayant créé des résidences rurales, à l’occasion de la Journée mondiale du tourisme tenue sous le slogan « Le tourisme rural et son rôle dans le renforcement du développement régional durable», Ammar a précisé que l’organisation mondiale du tourisme (OMT) avait annoncé que la régression du secteur touristique dans le monde serait de l’ordre de 70%.

Concernant l’ensemble des mesures annoncées, vendredi par le ministre de la santé, notamment celle relative à l’interdiction de l’utilisation des chaises dans les cafés, le ministre du Tourisme a précisé que cette mesure aura un impact négatif sur les établissements touristiques, mais que la santé du citoyen demeure une des priorités de l’Etat, soulignant que ces mesures sont conformes aux avis des spécialistes, au ministère de la santé.

Il a relevé que le ministère œuvre à la présentation de propositions au gouvernement pour aider les différents opérateurs dans le secteur, faisant remarquer qu’une reprise progressive de l’activité touristique sera enregistrée l’année prochaine, tant au niveau mondial que national, assurant que les unités touristiques qui seront préservées auront la capacité d’accueillir les touristes.

Et de rappeler que le gouvernement a pris depuis le mois d’avril, des mesures en faveur des opérateurs dans le secteur, telles que le rééchelonnement du règlement des dettes bancaires et de la CNSS, en plus de l’octroi de crédits avantageux dont la durée de remboursement s’étend sur 5 ans, avec une période de grâce de 2 ans, et avec la garantie de l’Etat.Toutefois, cette importante mesure qui devait permettre d’alléger la crise financière des hôteliers n’a pas été mise en œuvre. A cet égard, le ministre a souligné que son département œuvre avec toutes les parties intervenantes, à mettre en application cette mesure qui permettra de fournir les liquidités aux unités touristiques, et de garantir par conséquent, un meilleur avenir à l’activité touristique. « Ceci permettra aussi, au ministère d’élaborer une stratégie et un plan clair pour le secteur à moyen et à long termes ».

D’autre part, Ammar a indiqué que le secteur du tourisme alternatif est l’avenir du tourisme tunisien, notant que le département du tourisme se concentrera dans une prochaine phase, sur l’identification de solutions, la diversification du produit touristique et l’encouragement du tourisme alternatif.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here