ITCEQ : le taux d’intérêt est la principale contrainte du financement bancaire

financement bancaire

Dans son volet lié au financement bancaire, l’enquête annuelle de l’ITCEQ sur le climat des affaires et la compétitivité des entreprises 2019 montre que 31% des entreprises considèrent l’accès au financement bancaire comme une contrainte majeure.

48% des entreprises considèrent que les garanties exigées figurent parmi les principales contraintes rencontrées au niveau de l’accès au financement bancaire.

En effet, l’autofinancement exigé par les banques et le délai de déblocage du crédit représentent les principales contraintes rencontrées au niveau de l’accès au financement pour 23% et 21% des entreprises.

83% des entreprises considèrent que le taux d’intérêt comme une principale contrainte au niveau du coût du financement. Cela s’ajoute aux frais d’assurance pour l’obtention du crédit et à l’étude du dossier.

Peut-on assouplir la contrainte du financement bancaire ? En réponse à cette question, l’enquête de l’TICEQ montre que plusieurs facteurs pèsent sur les banques. Il s’agit notamment de facteurs institutionnels, de la disponibilité et d’accès à l’information et des facteurs intrinsèques à la banque.

Selon les résultats de la même enquête 84% des banques déclarent que la défaillance des systèmes d’information explique leur recours excessif aux garanties.

Notons que 83% des banques interrogées déclarent que l’inexistence de bureaux de crédits privés constitue un obstacle à l’octroi de crédits.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here