Justice rendue, l’Espérance de Tunis récupère enfin sa couronne africaine

Espérance de Tunis

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a mis fin à un long et éprouvant imbroglio juridique. Le tribunal a déclaré l’Espérance de Tunis champion de la Ligue des champions africaine 2018/2019, tout en rejetant l’appel de son rival marocain, le Wided Casablanca.

Le verdict tant attendu est tombé, rendant enfin justice à l’Espérance Sportive de Tunis. Cette dernière victime d’une grosse machination de la part du sulfureux président de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad.

Ainsi, après près d’un an et demi et après la guerre de tranchée ayant opposé le Wydad à l’Espérance dans le cadre de la finale de la Ligue des champions africaine 2018/2019, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé, hier vendredi, le sacre du club tunisois tout en rejetant l’appel du Widad.

Un match houleux

Retour en arrière. Toujours dans le cadre de la compétition continentale et après le match nul (1-1) au Maroc à l’aller, la finale- retour jouée le 31 mai 2019 à Radès avait été gravement émaillée par des incidents sur et en-dehors du terrain. Le match fut interrompu définitivement par l’arbitre à la 59e minute alors que l’Espérance avait une petite avance de 1-0.

Contestant la décision arbitrale et réclamant la VAR, par malheur non-opérationnelle ce jour-là, les joueurs marocains avaient refusé de reprendre le match.

L’Espérance Tunis fut par conséquent déclarée vainqueur du match et par conséquent vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF 2018/2019.

Défaite par abandon

Et c’est par abandon du match que le sourcilleux Tribunal arbitral du sport a prononcé son verdict final : « La Formation du TAS a établi en particulier que la décision des joueurs du WAC de ne pas reprendre la partie après l’interruption de la finale retour à la 59e minute du match constituait bien un abandon au sens de l’article 148 du Code disciplinaire de la CAF», constaté considéré le TAS. « En conséquence, l’Espérance Sportive de Tunis reste le vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF 2018/2019 », lit-on dans le jugement.

Pour rappel, le verdict final de cette institution internationale basée à Lausanne en Suisse constituait un véritable camouflet pour la CAF. Car la Confédération africaine avait dans un premier temps ordonné de rejouer le match retour. Une décision sèchement annulée par le TAS à l’été 2019.

Rebondissement. Le 7 août 2019, la CAF a décidé de sanctionner le Wydad en ordonnant la défaite par forfait du match retour de la finale. Et en lui imposant une amende totale de 35.000 dollars. Et ce, pour l’abandon du match et pour l’utilisation de fumigènes par ses fans.

Une décision contestée par le club marocain auprès du TAS, qui lui infligea une fin de non-recevoir.

Moisson de titres

Rappelons pour conclure que le club de Beb Souika compte parmi les clubs les plus titrés du monde en cette décennie. En effet, le site français RMC sport a sélectionné 9 clubs ayant remporté une moisson de titres durant cette décennie. Dans cette liste, l’Espérance Sportive de Tunis, double championne d’Afrique, côtoie le Barça, le Real Madrid et le club chinois de Guangzhou Evergrande.

Qui dit mieux ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here