La BCT tient son premier Webinaire africain

crédits - l'économiste maghrebin

La Banque Centrale de la Tunisie (BCT) a organisé, ce mardi 15 septembre, son premier webinaire africain. Affirme la BCT, dans un communiqué rendu public, aujourd’hui 18 septembre sur son site web.

En effet, le webinaire organisé par la BCT  porte sur le thème général « Impacts économiques de la Covid-19 : Réponses et voie à suivre ». D’ailleurs, l’événement a réuni  des experts des Banques centrales membres de l’Association des Banques Centrales Africaines (ABCA).

A l’ouverture de ce webinaire,  Papa Lamine Diop, Secrétaire Exécutif de l’ABCA, a rappelé que ce premier webinaire africain constitue une occasion pour partager les expériences et les opinions des différentes banques centrales membres quant aux mesures de lutte contre la pandémie.

L’objectif étant d’en tirer les leçons et mieux gérer les répercussions de la crise.  Mais aussi, de mettre en place une « Policy-mix » appropriée pour entamer les efforts de la reprise économique.

Dans son allocution d’ouverture,  Marouane EL Abassi, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie a mis en relief les mesures exceptionnelles entamées par la BCT relatives à sa politique monétaire et aussi macro-prudentielle. « Toutes ces actions ont été prises dans un laps de temps réduit et une situation caractérisée par son aspect inhabituel », a-t-il insisté.

Pour une meilleure coopération entre les organismes de l’Etat

Aussi, le Gouverneur de la BCT a-t-il accentué le rôle prépondérant de la coordination entre la politique monétaire et celle budgétaire.

« Cette crise sanitaire a été une occasion pour soutenir la coopération entre les institutions de l’Etat à travers un cadre collaboratif favorisant une concertation régulière sur les objectifs macroéconomiques et une meilleure diffusion de l’information », a-t-il souligné.

Les réunions régulières entre la Banque Centrale de Tunisie et le ministère des Finances, ont facilité l’approbation d’importantes mesures. Et ce,  dans le but de réduire les répercussions de la crise sur l’économie nationale et protéger aussi bien les entreprises nationales que les ménages à faible revenu.

L’optique étant de combiner, d’une part, les objectifs confiés à la politique monétaire. Et ce  à travers la stabilité des prix et la stabilité financière. Et d’autre part, ceux relevés de la politique budgétaire, à savoir le soutien de la croissance et la maîtrise de la dette publique.

Avec communiqué

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here