Investissements agricoles approuvés : baisse de 21,8% des crédits bancaires

investissements agricoles

L’Observatoire National de l’Agriculture (ONAGRI) vient de publier les chiffres relatifs à l’évolution des investissements agricoles privés agréés par l’APIA (supérieurs à 60.000 DT/projet) déclarés. Et ceux qui ont été approuvés pour l’octroi d’avantages financiers à fin juillet 2020; par rapport à ceux de la même période de 2019.

En effet, il ressort de ce bilan que le volume des investissements agricoles approuvés à fin juillet a atteint un montant de 215,1 MDT; avec une légère baisse en volume de 1%. Les investissements déclarés enregistrent une baisse de 28,7%.

Ainsi, selon l’Onagri, la même période a enregistré une hausse importante des investissements alloués à l’acquisition du cheptel (317,9%). Et une baisse des investissements destinés à l’acquisition d’équipements roulants et aux plantations respectivement de 21,8% et 22,7%.

Par ailleurs, les investissements alloués aux transformations primaires intégrées (création d’une unité de transformation des pâtes biologiques) et à l’aquaculture ont respectivement augmenté de 354% et 128%.

Quant à la répartition des investissements agricoles approuvés par type d’activité, elle montre que l’agriculture, qui occupe la première place dans les investissements avec une part de 68%, enregistre une baisse de 14,5% (145,365 MD contre 170,010 MD).

Financements

En outre, le schéma de financement des investissements agricoles approuvés montre une baisse de 21,8% du montant des crédits bancaires dans le financement des investissements approuvés (35,894 MD contre 45,801 MD).

Selon la même source, 35 crédits fonciers avec un montant de 3,856 MD octroyés en 2020 contre 56 crédits et 4,913 MD à fin juillet 2019 ont permis d’acquérir 348 ha; contre 655 ha en 2019.

De plus, la part des fonds propres dans le financement des investissements approuvés a enregistré une hausse de 12,8%. Avec un montant de 113,878 MD contre 100,984 MD.

De même, notons que l’autofinancement représente un part de 52,94%. Les primes et les crédits représentent respectivement 30,37% 16,69%.

Enfin, les emplois permanents ont enregistré une baisse de 15,2%. Et ce, par la création de 1789 postes en 2020; contre 2110 postes en 2019.

M.T

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here