Gouvernement Mechichi : qu’en pensent les politiciens et économistes ? 

Mechichi

Le Chef du gouvernement Mechichi a levé le voile sur la composition de son gouvernement. A peine a-t-elle été annoncée que des observateurs de la scène politique tunisienne n’ont pas manqué de la commenter. Zoom sur des avis différents.

L’historien et l’ex-chef de cabinet de l’ancien président Adnen Manser a considéré dans un post publié sur sa page officielle Facebook que le gouvernement Mechichi n’a pas présenté son programme. Elle traduit, également, une faute commise par le Président de la République. «  Ce gouvernement part perdant à l’avance vu que son chef n’a pas de programme à présenter et que le Président de la République ne semble pas  avoir conscience de la conjoncture critique actuelle », lance-t-il.

A contrario, Anis Jaziri, secrétaire général de Tunisia – Africa Business Council ( TABC), se réjouit de la composition du gouvernement.  Selon lui, les partis politiques ont échoué et n’ont pas assumer leurs responsabilités. Dans le même contexte, il estime qu’il faut aider Ali Kooli, ministre de l’Economie, des Finances à dépasser la situation critique des finances publiques. Il considère également que la Tunisie a besoin de deux ans de stabilité pour mettre en place les réformes.

L’économiste Aram Belhaj considère que le gouvernement Mechichi ne réponds pas aux attentes du people. De ce fait,il n’ira pas très loin. Continue-t-il. Il ne manque pas énumérer un certain nombre de défaillance du gouvernement proposé :
L’absence de grand calibre en économie
La suppression du ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi.
L’Exclusion de plusieurs ministres qui ont déjà réalisé des accomplissements lors du gouvernement Fakhfakh.

De son côté, l’économiste Moez Joudi s’est félicité de la présence de plusieurs femmes compétentes au sein du gouvernement.

L’ex-député Sahbi Ben Fredj estime que ce gouvernement obtiendra la confiance de l’ARP. Cependant, il subira le plus grand choc social et économique. Pour lui, ce gouvernement subira tout seul la crise sans soutien des partis politiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here