AMS : pas de réponse positive pour bénéficier des mesures de soutien du gouvernement

AMS

La société AMS  Ateliers Mécaniques du Sahel  a annoncé, jeudi, qu’elle n’a toujours pas reçu de réponse positive pour bénéficier des mesures de soutien du gouvernement.

La société AMS, créée depuis 1962,  a précisé, dans un communiqué publié sur le site de la Bourse de Tunis « que plusieurs sociétés ont déjà reçu l’appui des banques nationales. Et ce, afin de limiter les répercussions économiques de la crise liée au Covid-19 ». La société nécessite des financements afin de mettre à exécution son plan de relance.

 L’AMS a rappelé que  lors d’une réunion tenue le 24 juin 2020, à Sousse, décision a été prise de mettre le personnel au chômage technique pour une période de 3 mois (reconductible une fois pour la même période). Et ce, à la seule condition que le paiement des salaires du mois de mai 2020 se fasse au plus tard le 30 juin 2020.

Ont pris part à cette réunion, des cadres syndicaux de la société, des représentants des autorités locales, des membres de l’UGTT et de l’inspection du travail de Sousse.

En outre, il est à noter qu’un certain nombre d’agents de la société ont observé, jeudi, un sit-in pour dénoncer le non-respect de la société de ses engagements et des promesses avancées le 24 juin.

Le secrétaire général du syndicat de base de l’AMS, Hamza Ben Abderrazak, a indiqué que la société n’a pas respecté ses engagements. A savoir le paiement du salaire de mai, au plus tard le 30 juin. Sans parler du salaire du mois de juin dont 65% auraient dû être versés à la date du 17 juillet. De même, pour le salaire du mois de juillet, prévu initialement pour le 14 août et celui d’août pour le 14 septembre 2020.

D’un autre côté, la Direction Générale de la société a assuré qu’elle tient à préserver la continuité de l’exploitation de la société et le maintien des emplois. Ainsi, elle a fait savoir qu’elle a préparé un plan de reprise de l’activité à partir de la mi-août. Lequel se base sur le dédouanement des matières premières. L’achat des matières premières sur le marché local. Ainsi que la finalisation des commandes vis-à-vis d’un pays africain pour un montant de 550 mille euros.

« Toutefois, la mise en œuvre de ce plan est aussi conditionnée par un support financier des banques de la place », peut-on lire dans le communiqué de l’AMS, notant que la Direction Générale a déposé une demande de  financement auprès de la STB.

Pour rappel, la société AMS, qui compte environ 450 agents, est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de la robinetterie sanitaire ainsi que des articles de ménage en acier inoxydable.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here