Affaire BFT : deux nouvelles réunions programmées avec le CIRDI 

affaires BFT - l'économiste maghrebin

Deux nouvelles réunions viennent d’être programmées avec le Centre International pour le Règlement des Différends Relatifs aux Investissements (CIRDI), relevant de la Banque mondiale, afin de poursuivre l’examen de l’affaire BFT , a annoncé le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Ghazi Chaouachi, mercredi.

Le ministre a précisé, lors d’une conférence de presse tenue, mercredi, que la première séance se tiendra durant le mois de septembre 2020, alors que la seconde a été programmée en mars 2021. Ainsi, l’affaire BFT refait surface.

Chaouachi a fait savoir aussi qu’il vient d’être auditionné, ainsi que le ministre des Finances, Mohammed Nizar Yaiche, lundi dernier, par la Commission de la réforme administrative au sein de l’ARP, sur cette affaire, ajoutant qu’il a exposé aux membres de ladite commission parlementaire toutes les nouveautés dans ce dossier.

D’après le ministre, la responsabilité de l’Etat tunisien dans cette affaire de la BFT avait été reconnue en juillet 2017 par le CIRDI. Il a réitéré, ainsi, que le gouvernement et le chargé du contentieux de l’Etat suivent de près ce dossier, dont « les répercussions financières seront très dangereuses », selon ses dires. Il a assuré, dans ce cadre, que le gouvernement est en train de préparer les moyens de défense adéquats, afin de protéger les droits de l’État.

Il est à rappeler que l’ancien chef du Gouvernement, Youssef Chahed, avait qualifié ce dossier comme la plus grande affaire de corruption de l’histoire de la Tunisie.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here