ARP : report de la plénière consacrée à l’examen de la motion du PDL

PDL - l'économiste maghrebin

Le bureau de l’Assemblée des Représentants du Peuple a décidé, à l’issue de sa réunion, jeudi, de reporter la date de la plénière consacrée à l’examen de la motion présentée par le bloc du Parti Destourien Libre (PDL). Et ce, jusqu’à la réunion exceptionnelle. Celle-ci se tiendra vendredi 3 juillet entre les présidents des blocs parlementaires et les membres du bureau de l’ARP.

La motion du PDL concerne la classification de l’organisation des « Frères musulmans », comme « groupe terroriste hostile à l’Etat civil ».

« Les membres du bureau ont convenu que la réunion, prévue demain, en présence des présidents des groupes parlementaires, examinera la composition des membres de la commission d’enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur la suspicion de conflit d’intérêts du chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh ». C’est ce qu’a indiqué la députée et membre du bureau du parlement en charge de l’information et de la communication, Nesrine Laâmari.

Elle a fait savoir que le problème persiste encore entre les blocs parlementaires au sujet de ladite commission. Notamment sur le choix des membres qui la composeront.

Trancher entre la représentativité relative de tous les blocs

« Il est question de trancher entre la représentativité relative de tous les blocs, depuis le démarrage de la session parlementaire, et la représentativité relative actuelle des blocs, étant donné que la composition de quelques groupes a changé suite au retrait de certains élus. Ce qui est le cas pour le bloc « Qalb Tounes », avec la démission de 11 de ses membres ». A-t-elle précisé.

La députée a révélé que le bloc démocratique (38 élus) s’est abstenu de présenter ses représentants (au nombre de 2) au sein de la commission d’enquête tout en faisant état de son objection sur la répartition de la représentativité parlementaire au sein de ladite commission.

Les élus du Courant Démocrate et du Mouvement Echaab, formant le bloc démocratique, s’opposent à la prise en compte de la représentativité relative de tous les blocs. Et ce depuis le démarrage de la session parlementaire actuelle.

Laamari a indiqué que le bloc Ennahdha, « Qalb Tounes » et la Coalition al-Karama ont présenté respectivement 5 membres, 4 membres et 2 membres pour intégrer la commission d’enquête parlementaire.

Pour sa part le bloc de la Réforme nationale a présenté deux candidats. Tandis que le bloc « Tahya Tounes » et celui d’al-Moustakbal ont présenté chacun un représentant. Les élus hors groupe seront, également, représentés par un membre. Alors que le PDL a exprimé son refus de faire partie de cette commission.

Pour ce qui est des vacances parlementaires, Nesrine Laâmari a fait observer que leur date n’a pas été fixée jusque-là. Et ce, à la demande des élus. Elle a cependant laissé entendre qu’une session parlementaire exceptionnelle pouvait se tenir, en concertation avec les présidents des blocs.

Le bureau de l’ARP a décidé, également, de tenir une plénière le 14 juillet. Et ce pour examiner certains projets de loi.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here