ARP : tous les coups bas, même sous la ceinture, y sont permis!

ARP Korchid

Une altercation verbale d’une rare violence a opposé le député Mabrouk Korchid à son collègue de la Coalition Al Karama Maher Zid. Et ce, hier mercredi sous le dôme de l’ARP. Visite dans les coulisses de notre honorable institution parlementaire; pour constater l’ambiance lugubre qui y règne…

Invité hier soir sur le plateau politique d’Attassia, le député Samir Dilou résumait parfaitement l’image de la médiocrité qui colle à la peau de la classe politique en Tunisie. Et notamment celle de certains de nos soi-disant représentants du peuple à l’ARP. Il déclarait: « Nos députés élus par nos concitoyens sont le reflet de la société tunisienne. » Terrible constat.

D’ailleurs, cette remarque, tout en finesse et éclatante de vérité, est venue se greffer sur une vive altercation verbale. Celle-ci a eu lieu hier mercredi 3 mai dans les coulisses de l’ARP; en marge de la plénière. Et ce, entre l’ancien ministre des Domaines de l’Etat- et député de Tahya Tounes- Mabrouk Korchid, et l’élu de la Coalition Al-Karama, Maher Zid.

« Tu es un criminel de droit commun »

En effet, ce violent accrochage était à deux doigts de dégénérer en violence physique. N’était-ce l’intervention des vigiles du Parlement qui se sont interposés entre les deux représentants du peuple. Avant qu’ils n’en viennent aux mains.

Ainsi, dans une vidéo mise en ligne par Mosaïque FM, on entend le pondéré et généralement maître de ses nerfs, Mabrouk Korchid, vociférer et pointer un doigt accusateur vers son collègue. En lui disant: « Tu es un criminel de droit commun. Tu as été condamné à quatre ans de prison. Par conséquent, ta place est en prison », lui a-t-il lancé rouge de colère.

Revenant sur cette scène houleuse, l’ancien ministre des Domaines de l’Etat a expliqué pourquoi, sur le même plateau d’Attessia il est sorti de ses gonds en public et sous le dôme du Parlement. Car il a fait depuis des semaines l’objet d’une « infâme campagne payée » par ses détracteurs. Et faite de dénigrement systématique et d’insultes propagés par Maher Zid. Qui vise son honneur et porte atteinte à sa famille.

« Chaque fois que nous menons une action pour la Tunisie, ce corrompu, mythomane dénommé Maher Zid, condamné à quatre ans de prison ferme, se lance dans une cacophonie, en compagnie de son orchestre, de mensonges pour me dénigrer, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du Parlement », avait écrit M. Korchid sur son compte Facebook.

Et de poursuivre: « Pour sa dernière trouvaille imaginaire, cet élu d’El Karama m’attribue une prétendue participation dans une société, dont je ne connais même pas le nom, qui me procurerait des bénéfices colossaux. »

Un sulfureux personnage

Faut-il rappeler que Maher Zid, élu de la Coalition d’Al Karama, a été condamné, le 1er février 2018, par la première chambre pénale du Tribunal de première instance de Tunis, à quatre ans de prison ferme. Peine suspendue par l’immunité parlementaire. Et ce, pour avoir dérobé des documents confidentiels du tribunal. Lesquels se rapportent au dossier de l’assassinat de feu Chokri Belaïd.

Maher Zid est connu pour ses positions proches des islamistes extrémistes. Il a été recruté au greffe du Tribunal de Tunis après avoir bénéficié de l’amnistie générale.

Disons pour conclure que ce qui oppose les deux élus du Parlement en dit long sur les mœurs de notre classe politique.

Déplorable!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here