BAD : 180 millions d’euros pour soutenir la Tunisie dans la crise sanitaire

eau potable

Le Conseil d’administration de la BAD a approuvé un prêt de 180 millions d’euros en faveur de la Tunisie. Et ce,  pour financer le programme d’appui à la réponse à la Covid-19 par l’inclusion sociale et l’emploi (PARISE).

En effet, le PARISE de la BAD vise à renforcer immédiatement la réponse sanitaire du pays. Ainsi que d’atténuer les impacts socio-économiques de la crise Covid-19. Et ce sur les populations les plus vulnérables, en particulier pour les femmes et les jeunes.

Egalement, le programme vise à soutenir la relance rapide de l’économie. Notamment par la préservation de l’emploi et la promotion de l’inclusion sociale.

A cette occasion, le DG de la BAD pour l’Afrique du Nord, Mohamed El Azizi, a annoncé : «Face à cette crise d’une ampleur inédite, nous sommes totalement mobilisés pour soutenir la Tunisie ».

Et d’ajouter : « Nos priorités consistent en la protection des populations, le renforcement de la résilience des systèmes de santé et de protection sociale. Outre la préservation des emplois et l’accélération de la relance économique. Et ce, par des investissements stratégiques ».

En outre, le programme appuiera les mesures prises pour aider à contenir la propagation du virus. Ainsi qu’à renforcer la résilience du système de santé et élargir la couverture sociale aux populations les plus vulnérables.

Il contribuera à renforcer le dépistage précoce à travers l’utilisation de tests rapides au profit de 450 000 personnes et il étendra la couverture sociale pour plus de deux millions de personnes, tout en protégeant 140 000 retraités aux faibles revenus.

Allocation exceptionnelle accordée durant la période du confinement total

Par ailleurs, le PARISE vise à préserver les emplois fragilisés par la crise et de renforcer la dynamique d’inclusion sociale. Durant la période de confinement, une allocation exceptionnelle est accordée. Notamment à 623 000 familles à revenu limité, à 10 000 travailleurs en situation de perte d’emploi et à 350 000 salariés affectés par la crise.

À moyen terme, le programme permettra de conserver les emplois. Et ce, de 230 000 petits exploitants, 320 000 salariés et 50 000 travailleurs indépendants et artisans.

Le programme aidera, aussi, à sauver de la faillite 400 entreprises exportatrices et 250 000 entreprises individuelles.

A cet égard, la DGA adjointe et responsable-pays de la Banque pour la Tunisie, Yacine Diama Fal, a affirmé : « Nous soutenons la Tunisie en déployant une assistance ponctuelle. Pour plus de deux millions de personnes dont 70% de femmes. Et pour 350 000 TPE et 800 entreprises exportatrices. Afin d’aider les plus vulnérables à faire face aux conséquences économiques et sociales de la crise. En parallèle, près d’un demi-million de personnes pourront être testées ».

Et de souligner : « Nous travaillerons, de même, aux côtés des autorités pour renforcer la résilience de l’économie du pays à de futurs chocs ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here