Tunisie – Covid-19 : baisse de l’activité touristique à hauteur de 90%

covid-19 - l'économiste maghrebin
réunion entre les bureaux exécutifs de La Fédération Tunisienne de l'Hôtellerie ( FTH) et la la Fédération des agences de voyages et de tourisme (FTAV)

La Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie ( FTH) et la  Fédération des agences de voyages et de tourisme (FTAV) estiment que l’activité touristique a baissé de plus de 90%. Et ce à cause de la pandémie.  Lit-on dans un communiqué conjoint publié hier 28 mai.

Suite à une réunion tenue entre les bureaux exécutifs des deux chambres, les deux fédérations estiment que les mesures prises en faveur du secteur sont d’une importance incontestable. Mais elles sont insuffisantes pour assurer une reprise soutenue de l’activité touristique. De ce fait, les deux organisations revendiquent plus de mobilisation contre la Covid-19.

Elles considèrent, au final, que la reprise du secteur ne se fera qu’à partir d’avril 2021. Cette reprise dépendra de l’évolution de la pandémie. Les deux fédérations rappellent  que l’Organisation Mondiale du Tourisme a déclaré récemment que le tourisme est le secteur le plus durement touché. L’OMT  estime, également, que  le nombre de touristes en 2020 pourrait être jusqu’à 80% inférieur par rapport aux années précédentes.

Pour sa part, l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA) a affirmé qu’il n’y aura pas de retour à la normale dans l’aérien avant 2023.

En effet, les deux fédérations estiment que le gouvernement doit renforcer  les mesures prises au profit du secteur touristique. Et ce, en mettant en place des mesures d’accompagnement indispensables à préserver la paix sociale et sauvegarder les entreprises. Lesdites mesures doivent faire partie  d’une vision stratégique à moyen terme et à long terme pour être efficaces.

Par ailleurs, la commission mixte annonce qu’elle produira dans les jours prochains une feuille de route. Qui comprendra  des propositions concrètes pour la sortie de la crise.

Les deux fédérations ont décidé :

– De créer une commission mixte permanente qui constituera une enceinte de concertation continue entre les deux organisations;
– D’œuvrer à la création de l’Union du Tourisme réunissant les syndicats professionnels qui représentent les métiers du tourisme;
– La création d’un Haut Conseil du Tourisme. Ce conseil sera un cadre de concertation et de décision sur les politiques publiques relatives au tourisme. Et il regroupera  tous les intervenants publics et privés;
– La création d’une commission parlementaire fixe chargée du tourisme au sein de l’Assemblée des Représentants du Peuple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here