Taux de croissance : baisse de 1.7% au premier trimestre 2020

Taux de croissance T1 2020 INS

Au premier trimestre 2020, le taux de croissance a diminué de 1.7 % par rapport au même trimestre de 2019. Et de 2% par rapport au quatrième trimestre de 2019. Tels sont les chiffres publiés à l’instant par l’Institut national de la Statistique (INS).

Le taux de croissance a connu des baisses dans la majorité des secteurs au premier trimestre 2020. Ainsi, la valeur ajoutée dans le secteur des industries manufacturières a régressé de 6,1% en glissement annuel. Cette baisse est principalement due à la baisse de la production dans plusieurs secteurs. A savoir: le secteur textile-habillement et chaussures (-15,3%); et le secteur des industries mécaniques et électriques (-9,2%). Outre le secteur des matériaux de construction et de la céramique (-8,4)%.

Par contre, une hausse de la valeur ajoutée a été observée dans le secteur des industries agro-alimentaires avec 20,3%. Et ce, en raison de la production record dans le secteur de l’huile d’olive. Outre le secteur des industries chimiques avec +15,6%.

Industries non-manufacturières

Quant au secteur des industries non-manufacturières, la valeur ajoutée a diminué de 4,5% par rapport à la même période en 2019.  Et de 5,2% par rapport au quatrième trimestre de 2019. Cette baisse s’explique par la régression de la production dans le secteur de l’extraction du pétrole et du gaz naturel de 4,8%. Ainsi que dans le secteur de la construction avec -8,9%.

En revanche, le secteur minier a connu une augmentation de 19,7%.

Services marchands

Par ailleurs, s’agissant du secteur des services marchands, qui est le plus touché par la crise de Covid-19, la valeur ajoutée a baissé de 3,4% par rapport au premier trimestre de 2019. Et de 4,6% par rapport au quatrième trimestre de 2019. Il s’agit de la première baisse enregistrée depuis le quatrième trimestre de 2015.

La valeur ajoutée dans le secteur des services des hôtels, restaurants et cafés a plié de 16,8%. Ainsi que dans le secteur des services du transport (-12,1%).

A l’inverse, la valeur ajoutée dans le secteur des services non marchands a légèrement augmenté de 0,3%.

Agriculture et pêche maritime

Enfin, concernant le secteur de l’agriculture et de la pêche maritime, la valeur ajoutée a augmenté de 7,1% sur un an. Cette progression est due à la récole record des olives. Avec une production saisonnière estimée à 1750 mille tonnes. Soit une hausse de plus de 150% par rapport à la saison précédente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here