Appel à l’audition de Ghannouchi sur l’origine de sa fortune : Ennahdha se rebiffe

Ghannouchi - l'économiste maghrebin

Dénonçant une campagne « de diffamation et de mensonges » orchestrée par ceux qui appellent à auditionner Rached Ghannouchi. Et ce, sur l’origine de sa fortune. Le mouvement Ennahdha menace de recourir à la justice.

En effet, le parti islamiste a vivement réagi aux appels de certains partis d’opposition; notamment le PDL de Abir Moussi. Ils visent à auditionner Rached Ghannouchi, chef d’Ennahdha et président de l’ARP. Et ce, sur l’origine de sa fortune. En menaçant, pour la énième fois, sans passer à l’action, « de poursuivre en justice tous ceux qui sont impliqués dans cette campagne sordide et tendancieuse ».

Ainsi, Montplaisir déplore « les campagnes de dénigrement et de diffamation visant plusieurs de ses cadres; et à leur tête le président du mouvement Rached Ghannouchi. Et regrette les mensonges utilisés dans cette campagne et des allégations n’ayant aucun rapport avec la réalité. » C’est ce qu’on peut lire dans un communiqué rendu public, hier, mardi 19 mai.

« La main de l’étranger »

Il s’agit, selon la même source « d’une tentative de semer la discorde parmi les Tunisiens. A travers des plumes et des sites suspects ainsi que des chaînes tv et des groupes de presse étrangers. Lesquels sont connus pour leur hostilité à l’expérience démocratique tunisienne ».

Et de poursuivre: « Cette campagne de diffamation témoigne des tentatives infructueuses de perturber l’expérience naissante de la Tunisie; et de porter atteinte à ses symboles ».

Quid de la fortune présumée de Ghannouchi ?

Puis, revenant sur la « prétendue fortune » dont disposerait Rached Ghannouchi. Le communiqué tient à souligner que ce dernier avait déposé une déclaration de ses biens auprès de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC). Et ce en tant que député, président de parti et président de l’ARP, rappelle la même source.

Car, rappelons à ce propos qu’une pétition massivement partagée à l’heure actuelle par les réseaux sociaux a été créée par Anis Mansouri. C’est un activiste de la société civile. Il appelle à soumettre la fortune de Rached Ghannouchi à un audit. Un audit que piloterait un comité indépendant composé notamment de représentants de: l’UGTT; l’UTICA; la LTDH; l’Ordre des avocats;  l’INLUCC; la Cour des comptes; et l’Ordre des experts comptables.

« Une fortune colossale »

En effet, l’activiste se base sur les allégations des médias égyptiens. Puisqu’ils affirment que Rached Ghanouchi possède une fortune qui dépasse un milliard de dollars.

« Des médias ont affirmé que la fortune de Rached Ghannouchi, dont l’activité se limite à l’exercice de la politique, est d’un milliard de dollars. D’autres disent même qu’elle est de huit fois ce montant; soit le cinquième du budget de la Tunisie. Alors, où a-t-il pu amasser une telle fortune? » Telles sont les interrogations que se posent les signataires.

Enfin, ces signataires précisent que cette initiative ne vise pas uniquement Rached Ghannouchi. Mais aussi d’autres personnalités, telles que: Noureddine Bhiri; Mohamed Ben Salem; Hamadi Jebali; Sofiène Toubel; Imed et Abdelmonem Daïmi; ou encore Slim Ben Hemidane.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here