Covid-19 – Badreddine Ouali :  » La crise vient à peine de commencer « 

Badreddine Ouali - l'économiste maghrebin

Pour le Chairman Vermeg, Badreddine Ouali, la crise Covid-19 ne fait que commencer, notamment pour les entreprises. Il soutient qu’il existe énormément d’incertitude sur la durée, le prolongement et la profondeur de cette crise.

Intervenant dans le cadre du Webinair « L’agilité face à la crise sanitaire Covid-19 », organisé par l’Institut arabe des Chefs d’entreprise ( IACE) et le Cabinet Deloitte, hier, dans la soirée du 19 mai, Badreddine Ouali n’a pas fait mystère de  son inquiétude quant à la suite de la crise.

L’homme d’affaires indique que plusieurs intervenants parlent d’une croissance négative de -10% et -12% du PIB, à cause du Covid-19. Dans le même sillage, il estime que personne n’a jamais vécu une situation pareille.

L’intervenant s’est interrogé sur la pérennité et l’efficacité des mesures prises à court terme dans différentes entreprises. « Est-ce qu’on peut continuer à faire travailler les équipes de chez elles indéfiniment ?  Quid de la culture de l’entreprise ? Quid de l’esprit d’équipe ? ». S’interroge-t-il. Et ce, avant d’affirmer qu’il n’existe pas de réponse pour le moment.

« Aujourd’hui, nous sommes au début du chemin et nous avons pris des mesures d’urgence dont on croit de bonne foi qu’elles vont fonctionner. Certaines permettent de faire face à l’urgence », continue-t-il.

Pour lui, il est « tout à fait clair qu’on n’est pas sorti de la crise en termes de durée. ». L’intervenant prévoit une durée entre un et deux ans. M.Ouali affirme également que personne n’est sûr que ces mesures soient pérennes et qu’elles ne vont pas subir l’épreuve du temps.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here