Les dettes dues à la STEG s’élèvent à 2000 MD

STEG - L'Economiste Maghrébin

L’Assemblée des Représentants du Peuple a adopté, mercredi, deux projets de loi relatifs à deux accords de crédits. Pour un montant total de 138 millions d’euros (environ 433 millions de dinars). Ces crédits concernent le financement du Projet d’aménagement et d’équipement du réseau de transport d’électricité de la STEG.

A cet égard, le premier projet concerne un accord de crédit de 108 millions d’euros (environ 338 millions de dinars). Il provient de la Banque Africaine de Développement (BAD) au profit de la STEG. Le second projet concerne un prêt de 30 millions d’euros (soit environ 94MD). Il est fait par l’Africa Growing Together Fund (fonds chinois géré par la BAD). Ces deux accords de crédits ont été signés le 17 décembre 2019.

Par ailleurs, le ministre de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique, Mongi Marzouk a tenu à rappeler le montant des dettes des clients de la STEG. Il s’élève à 2000 MD, dont 50% auprès des entreprises publiques. Et 200 mille dinars des dettes impayées proviennent de l’ARP.

Ainsi, il fait savoir que le déficit de la production de la compagnie atteint 24% pour l’électricité et 41% pour le gaz. Quant aux états financiers de la STEG, le ministre précise qu’ils seront disponibles prochainement.

Investir dans les énergies renouvelables

Ensuite, les députés ont mis l’accent, au cours de la plénière, sur la nécessité d’investir dans les énergies renouvelables (ER). Ils ont pointé le retard accusé dans leur utilisation pour la production de l’électricité. Laquelle atteint 3%, contre 12% programmés au cours de cet exercice.

De plus, ils appellent au recouvrement des dettes de la STEG auprès de ses clients. Et ce, au lieu de recourir à l’emprunt pour combler le déficit subi par l’entreprise.

De même, les députés réclament la publication des états financiers de la STEG pour l’année 2019. Ainsi que la présentation de son programme de restructuration. De ce fait, ils appellent à réduire les coûts de production et rééchelonner les dettes. Mais aussi à procéder à la réconciliation avec les hommes d’affaires et les entreprises débiteurs de la STEG. Lesquels sont appelés en contrepartie à payer au moins 70% de leurs dettes.

D’autres députés ont évoqué l’avantage (gratuité de l’électricité) accordé aux 12 mille employés de la STEG. Ils soulignent que ceci est contraire au principe d’égalité entre les citoyens.

Améliorer la performance du réseau national de transport d’électricité

Mongi Marzouk a fait savoir que le Projet d’aménagement et d’équipement du réseau de transport d’électricité de la STEG sera exécuté sur cinq ans (2020-2024). Il vise à améliorer la performance du réseau national de transport d’électricité. Et ce, en vue de répondre à la demande croissante d’énergie électrique dans le pays. Et partant contribuer au développement économique et social.

En effet, il permettra d’augmenter la capacité de transit des lignes de transport et de répartition de l’électricité. Ce projet favorisera ainsi, l’intégration des énergies renouvelables produites localement (atteindre 30%), la réduction des taux des pertes techniques et l’amélioration de la qualité de services.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here