Adel Grar: « Versement de la première tranche du soutien financier accordé aux entreprises médiatiques confisquées »

Adel Grar Entreprises médiatiques confisquées

Adel Grar, PDG d’Al Karama Holding, est revenu, ce matin sur les ondes d’Express FM, sur la situation actuelle des entreprises médiatiques confisquées.

En effet, Adel Grar a affirmé que la situation des entreprises médiatiques confisquées reflète celle du secteur des médias en général. C’est pourquoi, lorsque l’Etat cède des participations. Ou une partie de ses participations dans le capital d’une entreprise confisquée, il faut que l’opération de cession se fasse dans les meilleures conditions. Et ce, pour garantir la pérennité de ladite entreprise.

A cet égard, il a précisé que l’investisseur intéressé par l’acquisition d’une entreprise confisquée devrait élaborer un plan ou un programme important. Tout en s’engageant à la développer. Et il devrait avoir les moyens financiers pour la soutenir.

En outre, M. Grar a précisé qu’Al Karama Holding intervient soit à travers des appels à manifestation d’intérêt ou des offres de gré à gré pour la cession de ces entreprises dans les meilleures conditions.

Parallèlement, elle garantit un soutien financier, et ce, dans le cadre de la politique du gouvernement relative au soutien des entreprises médiatiques en Tunisie. Il a précisé que trois entreprises confisquées, à savoir Radio Shems FM, Radio Zitouna FM et Dar Assabah bénéficient de ce soutien.

« Dans cette période critique de crise sanitaire et malgré les difficultés financières que connaît le pays, l’Etat a effectué, hier, le versement de la première tranche du soutien financier. Et tous les trois mois nous procédons à un état des lieux de la situation des entreprises confisquées en attendant la finalisation avec succès de leur cession », a-t-il indiqué.

« D’autres tranches de soutien financier seront accordées prochainement »

Et d’ajouter: « On est dans la dernière phase de prise des décisions en faveur de ces entreprises. en fait, d’autres tranches seront versées prochainement ».

Concernant les investisseurs intéressés par la cession des ces entreprises, Adel Grar a rappelé qu’à cette phase, l’opération de vente ne dépend plus du cahier des charges. Mais il s’agit plutôt d’une acquisition à travers une étude complète sur l’offre financière et les perspectives d’avenir.

Ces investisseurs devraient contacter Al Karama Holdong à travers les banques d’affaires concernées. Et ce, pour avoir les informations nécessaires sur les entreprises confisquées. Et préparer l’offre. Puis, ils devraient déposer leur dossier auprès du Comité de gestion. Et ce pour l’étudier et prendre la décision finale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here