Ordre des pharmaciens – Masques de protection : modus operandi

masque Coronavirus Tunisie

L’obligation du port des masques est récemment entrée en vigueur. Et désormais, les masques grand public feront partie de notre vie quotidienne. Alors, l’on s’interroge encore sur le prix, la disponibilité et le mode d’utilisation. Autant de zones d’ombre et de questions pour beaucoup.

C’est pour éclairer notre lanterne que Chedly Fendri, président de l’Ordre des pharmaciens, est intervenu hier sur les ondes d’une radio locale. Et ce, pour préciser que les masques grand public à utilisation unique sont fournis dans les pharmacies. Leur prix est fixé à 500 millimes l’unité.

Quant au prix de masques à usage multiple, leur prix est de 1850 millimes. Ils sont disponibles dans les pharmacies ainsi que dans les grandes surfaces.

Mode d’emploi

Ainsi, « les masques grand public sont efficaces pendant les trois premières heures d’utilisation. Toutefois, il est possible de les utiliser plus longtemps, mais leur efficacité diminue avec le temps. De surcroît, il ne faut pas les utiliser plus de 4h à la file », explique-t-il.

Et d’ajouter: « S’agissant de masques en tissu à usage multiple qui seront commercialisés dans les prochains jours, ils perdent leur efficacité au bout de dix lavages. Des règles de lavage et de séchage doivent être respectées pour que la protection soit vraiment efficace. Car, lavage après lavage, le tissu perd de son efficacité à filtrer les particules et à protéger le nez et la bouche contre le nouveau coronavirus« .

« Il est préférable, prévient Chedly Fendri, de repasser le masque multi-usage ou de laisser sécher dans un espace clos et non à l’air libre. Les masques doivent être lavés avant une première utilisation et à chaque fois qu’ils ont été portés. Un lavage en machine, dans un cycle de minimum 30 minutes et à 60 degrés est recommandé ».

Par ailleurs, M. Fendri a tenu à rappeler que la Pharmacie centrale a distribué dimanche dernier deux millions de masques grand public aux pharmacies, et deux autres millions supplémentaires ont été le jour suivant injectés sur le marché.

Vente illégale: « Un danger pour la santé »

Mais, a-t-il prévenu, hors circuit des pharmacies et des grandes surfaces, la vente illégale observée dans les stations de transport en commun ou ailleurs représentent « un danger sur la santé des citoyens, car les produits ne sont pas conformes aux normes requises ».

C’est pour ces motifs que les utilisateurs des masques sont invités à lire attentivement les indications mentionnées sur l’emballage. Et de s’assurer de leur conformité. « Une étiquette du Centre Technique du Textile (CETTEX) doit y figurer », rappelle le président de l’Ordre des pharmaciens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here