Ramadan : l’approvisionnement des marchés sera régulier

Ramadan
Durant Ramadan 2020 tous les produits agricoles (légumes, fruits et production animale) sont fournis.

Le ministre du Commerce, Mohamed Msilini a indiqué mercredi, que les marchés et les commerces seront approvisionnés en produits alimentaires de manière normale. Et ce durant le mois de ramadan. Il a précisé que le ministère dispose d’un stock suffisant de produits de consommation de base.

Intervenant lors d’une conférence de presse tenue mercredi à Tunis, le ministre a précisé que durant Ramadan tous les produits agricoles (légumes, fruits et production animale) sont fournis. Et ce, même si les prévisions tablent sur une baisse de l’offre durant la période d’intersaison. Celle-ci contribuera automatiquement, à la hausse des prix.

Le ministre du Commerce, Mohamed Msilini lors de la conférence de presse tenue le 22 avril 2020

Et d’ajouter que cette baisse de l’offre concernera aussi, les viandes rouges. Le ministre a assuré que le gouvernement interviendra pour réguler le marché par l’importation de près de 200 tonnes. « Pour ce qui est de la production des volailles, le stock national en cette matière dépasse la demande de 250% ». C’est ce qu’assure le ministre.

De même, pour le stock des œufs, il est fixé à hauteur de 55 millions œufs, le prix de quatre œufs étant de 850 millimes. « Le ministère œuvrera à éviter toute pénurie de semoule et de farine », a t-il poursuivi.

« Pour ce qui est de la production des volailles, le stock national en cette matière dépasse la demande de 250% »

S’agissant du volet contrôle, Msilini souligne que les équipes de contrôle économique ainsi que les agents de police vont assumer leur rôle de supervision des prix et de la qualité des produits. L’objectif étant de lutter contre les infractions. Le ministre a appelé les citoyens à informer le ministère de tout dépassement observé.

Et de poursuivre que le département du commerce contrôle tous les produits exposés dans les marchés. Il intervient en cas d’infractions via des opérations de saisie. Et aussi d’arrestation et d’interdiction de l’approvisionnement, des commerçants contrevenants…

Le ministère procédera à des opérations de contrôle (sanitaire, origine des marchandises, qualité, respect du poids des produits…), au niveau des différents circuits de distribution », conclut-il.

Avec TAP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here