L’IACE propose un plan de déconfinement graduel

IACE L'Economiste Maghrébin

L’IACE vient de proposer au gouvernement un plan de déconfinement graduel.

Selon l’institut, la situation économique du pays vire au rouge. Les entreprises ont déclenché la sonnette d’alarme. Elle risquent de fermer si le confinement se poursuit. (Même avec les mesures de support annoncées par le gouvernement pour les entreprises). L’IACE a souligné, à cet effet, le risque de licenciement auquel devront recourir les entreprises  étant donné leur incapacité financière à prendre en charge tous les employés…

Et d’ajouter que plus l’arrêt se prolonge et s’étend, plus les dommages à long terme pour l’économie tunisienne seront importants et plus la reprise sera lente après la levée des restrictions. La raison en est le risque que les entreprises lésées par les restrictions s’effondrent financièrement.

« La préservation des vies est importante. Mais préserver l’économie est aussi primordial. Non pas pour des raisons de profitabilité et de gains à court terme, mais plutôt pour préserver des vies à moyen et long terme », s’alarme l’IACE.

Et d’ajouter que pour une levée graduelle du confinement et ainsi une reprise partielle de l’activité économique doit se baser sur une stratégie appropriée. Celle-ci doit contenir des mesures spécifiques avec des timelines de mise en place.

C’est pourquoi, les autorités doivent fournir aux acteurs économiques un guide des pratiques à suivre lors de la reprise du travail. Et ce, pour la période de déconfinement graduel.

Par ailleurs, la levée des restrictions d’activité pour les acteurs économiques doit être évaluée selon deux critères, à savoir les critères économiques et sanitaires.

Critères économiques

  • L’entreprise doit avoir un carnet de commandes
  • L’entreprise ne peut pas assurer le télétravail
  • Les petits commerces alimentaires, les services de proximité pourront rouvrir, à condition de respecter les gestes barrières
  • Autorisations d’ouverture des restaurants uniquement pour l’activité traiteur : pas de service sur place
  • Les services fournis par les indépendants (l’électricien, réparation informatique, le plombier, le mécanicien automobiles, le menuisier) seront autorisés à reprendre leur travail.

Critères sanitaires

  • L’entreprise doit assurer le transport des employés
  • Les entrées et les sorties doivent être planifiées afin que les travailleurs puissent maintenir la distance interpersonnelle recommandée d’environ 2 mètres. Sinon envisager le « double shift »
  • Mettre en place des mesures organisationnelles : le personnel doit être informé des recommandations sanitaires. Il doit mettre à disposition les produits d’hygiène nécessaires – savon, solution hydroalcoolique et mouchoirs jetables – pour pouvoir appliquer les recommandations individuelles.
  • S’assurer de la distanciation des postes de travail
  • Espacer les horaires pour éviter les rassemblements dans les lieux de travail
  • Mesures d’hygiène sur le lieu de travail (masque, gel, ventilation…)
  • Mesures de gestion des déchets sur le lieu de travail
  • Le déconfinement est appliqué en premier lieu sur toutes les régions à l’exception des zones à forte propagation du virus
  • Les entreprises peuvent mettre en place plus de règles à respecter par leurs travailleurs. Mais qui doivent être validées par une instance dont relève l’entreprise pour un éventuel contrôle
  • Reprise des transports publics. Mais en limitant le nombre de passagers par bus ou train. Et ce, pour le respect des conditions sanitaires. Et en augmentant les rotations.

M.T

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here