Salaires du mois d’avril : Noureddine Taboubi dénonce l’attitude de la CONECT

Taboubi vs Conect

Le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a dénoncé, jeudi à Sousse, l’attitude de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT). Celle-ci a exprimé son rejet de l’accord signé, le 14 avril 2020, entre le ministre des Affaires sociales, l’UGTT et l’UTICA. Et ce, concernant le versement des salaires du mois d’avril pour les salariés du secteur privé.

Noureddine Taboubi a participé jeudi à l’inauguration d’une unité hospitalière des urgences pour les patients infectés par le coronavirus à l’hôpital universitaire Sahloul à Sousse. Notons que l’inauguration s’est tenue en présence du ministre de la Santé et du président de l’Utica.

A cette occasion, Taboubi a déclaré qu’il aurait été plus opportun pour celui qui bafoue les droits des travailleurs, de rembourser la Société Tunisienne de Banque. Il a affirmé que l’UTICA reste l’unique et le principal partenaire social de l’organisation ouvrière.

Taboubi a, d’autre part, mis l’accent sur la nécessité de rendre hommage aux cadres médicaux et paramédicaux. Et ce, pour les efforts considérables qu’ils ne cessent de déployer pour faire face à la pandémie du coronavirus. Il a aussi appelé à récompenser financièrement l’armée des blouses blanches. Et à accélérer l’activation du nouveau statut des travailleurs de la santé.

De son côté, le président de l’UTICA, Samir Majoul a salué l’initiative de Moez Driss. Cet homme d’affaires a pris en charge la totalité des dépenses d’extension du service des urgences de l’hôpital Sahloul, dénommé par la direction de l’établissement « Unité Covid-19 ». En outre, Samir Majoul a appelé à renforcer la coopération entre les secteurs public et privé. Notamment dans le secteur de la santé.

Il a, également, mis l’accent sur la nécessité d’éviter les tiraillements politiques et sectoriels et d’axer tous les efforts sur la lutte contre la pandémie du coronavirus. Et de se préparer à la période post-pandémique.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here