BAD / Covid-19 : création d’un fonds de 10 milliards de dollars

BAD Covid-19 Financement du commerce

La BAD annonce la création d’un fonds doté de dix milliards de dollars. Et ce, pour aider les pays membres régionaux à lutter contre le Covid-19.

Ainsi, les gouvernements et l’ensemble des acteurs du secteur privé de l’Afrique bénéficieront de ce nouveau fonds de la BAD.

A cet égard, ce fonds se dote de 5,5 milliards de dollars pour les opérations souveraines dans les pays membres de la banque. De même que de 3,1 milliards de dollars pour les opérations souveraines et régionales. Et ce, via les pays du Fonds africain de développement; le guichet de prêt à taux concessionnels du Groupe de la banque chargé de répondre aux besoins des pays fragiles. S’ajoute à cela un montant de 1,35 milliard de dollars dédié aux opérations du secteur privé.

Dans ce contexte, le président du Groupe de la Banque, Akinwumi Adesina, a indiqué que cette enveloppe tenait compte des difficultés budgétaires de nombreux pays du continent.

L’Afrique est confrontée à d’énormes défis budgétaires pour agir face au Covid-19

Effectivement, « l’Afrique est confrontée à d’énormes défis budgétaires pour agir efficacement face au Coronavirus. La BAD déploie toutes ses capacités de réponse à l’urgence pour aider l’Afrique en ce moment critique. Nous devons protéger des vies », souligne-t-il.

Et de préciser: « Ce Fonds aidera les pays africains dans leurs efforts pour contenir la propagation rapide de ce virus. »

« Nous vivons une époque exceptionnelle. Où nous devons prendre des mesures audacieuses et décisives. Et ce, pour sauver et protéger des millions d’Africains. Nous sommes engagés pour sauver des vies sans laisser aucun pays pour compte », assure-t-il encore.

De son côté, la vice-présidente principale par intérim de la banque, Swazi Tshabalala, déclare: « La mise en place de ce dispositif a exigé un effort collectif et du courage de la part de tout notre personnel et de nos actionnaires. »

Par ailleurs, rappelons que la BAD a émis, le 29 mars denier, un emprunt obligataire social, « Combattre le Covid-19 ». Il représente  un montant record de trois milliards de dollars. Il s’agit du plus grand emprunt social libellé en dollars américains émis sur le marché international des capitaux.

Enfin, la banque approuvait, le 1er avril courant, l’octroi d’une aide d’urgence Covid-19 de deux millions de dollars. Et ce, afin de soutenir les interventions de l’OMS sur le continent africain.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here