Mechichi: poursuites judiciaires en cas d’irrespect des mesures sanitaires

gouvernement
Lors de la conférence de presse du 7 avril.

Lors d’une conférence de presse réalisée en partenariat avec le ministre de l’Intérieur, le ministère de la Santé a alerté les Tunisiens sur l’obligation de suivre les consignes du confinement instauré jusqu’au 19 avril 2020.

Ainsi, M. El Mekki a qualifié la situation épidémiologique de grave. Car au lieu de s’inverser, la tendance est toujours à la hausse. Pire encore, le virus gagne du terrain puisque le nombre de contagions horizontales est en hausse. M. Mechichi qualifie la situation de très sérieuse.

Lors de la conférence de presse, il a été démontré comment une personne ne se conformant pas aux consignes du confinement sanitaire peut transmettre le virus à une trentaine d’autres.

Pour sa part, Hichem Mechichi, ministre de l’Intérieur, a qualifié la situation de grave et préoccupante en Tunisie. Grâce à l’effort de tous les Tunisiens, la situation était jusqu’alors maîtrisée. Toutes les mesures mises en place dont le but était la distanciation étaient efficaces. Et ce, pour limiter la contagion du virus.

Cependant, d’après le ministre, si les Tunisiens se sont conformés à ces mesures avec discipline au début du confinement. Actuellement, il leur reproche un commencement de relâchement. En effet, alors que le virus continue sa propagation, le citoyen tunisien sort plus facilement du confinement ces derniers temps.

Hichem Mechichi : »La situation est très sérieuse »

Le Ministre de l’Intérieur durcit ensuite le ton en déclarant: « Jusqu’à aujourd’hui nous avons opéré selon la loi pour ceux qui ne respectent pas le confinement sanitaire et l’auto-isolement. Nous continuerons à respecter la loi. Toutefois la résidence surveillée sera le sort de ces personnes, car nous devons assurer la sécurité de tous les Tunisiens. »

Il a ajouté: « Si aujourd’hui nous déclarons que la situation est grave, c’est parce que nous ne voulons pas que les Tunisiens vivent ce que des pays voisins développés sont en train de vivre. Si nous n’arrivons pas à maîtriser le coronavirus, nous pouvons arriver à des situations catastrophiques pour les Tunisiens. Ainsi que pour toute l’humanité d’ailleurs. Je veux dire par là que des personnes pourraient mourir sans pouvoir atteindre les hôpitaux. D’autres ne trouveraient pas comment se soigner. Enfin, les médecins pourraient choisir qui réanimer.

A part la crise sanitaire, une crise sociale pourra naître. Le citoyen tunisien doit être conscient de la responsabilité qu’il a durant cette crise. »

Or, en l’absence de respect des mesures, le ministre prévient qu’il va hausser le ton. Et ce, envers les citoyens tunisiens qui ne respectent pas les mesures du confinement.

Finalement, concernant les citoyens diagnostiqués Covid+, c’est à dire contaminés par le virus du Covid-19 et qui ne respectent pas ces mesures obligatoires. D’après le Ministre de l’intérieur, des poursuites judiciaires seront ouvertes à leur encontre. Ces dernières pouvant aller jusqu’à l’homicide involontaire.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here