« Épidémies, vrais dangers et fausses alertes » : le nouvel ouvrage du Pr. Didier Raoult

Didier Raoult
Copyright : VALÉRIE VREL

Les épidémies sont d’actualité, raison pour laquelle le Pr. Didier Raoult a récemment publié un nouvel ouvrage qui porte le titre : « Épidémies, vrais dangers et fausses alertes ».

Le professeur très controversé Didier Raoult retrace l’émergence de maladies autrefois inconnues à travers le monde ces dernières décennies, et y consacre bien évidemment un chapitre aux coronavirus.

Didier Raoult est infectiologue et professeur de microbiologie spécialiste des maladies infectieuses tropicales émergentes. Il raconte la gestion des crises sanitaires qu’elles ont suscité, et la manière dont elles ont été traitées notamment par les politiques et les médias.

Ainsi, l’auteur estime que certaines épidémies sans grande conséquences dont celles du l’anthrax ont été instrumentalisées pour propager la peur, plus particulièrement celui du bioterrorisme.

D’un autre côté, il évoque des crises sanitaires qui selon lui sont réelles. Il donne l’exemple de la canicule de 2003. Cette crise a coûté la vie à près de 20 000 personnes en France. Dans son livre, l’auteur souligne qu’en 1976, en 1983 et en 2003, trois pics de mortalité inexpliqués ont été constatés. Elles correspondaient à chaque fois à des canicules. Les deux précédentes n’avaient pourtant pas fait l’objet de déclaration nationale comme celle de 2003.

Covid-19 : disparaîtra-t-il ou continuera-t-il ?

Ainsi, des épidémies circonscrites dans le temps et l’espace suffiraient pour semer la terreur dans le monde entier, et prendre des mesures disproportionnées. Le Professeur Didier Raoult évoque la crise causée par la grippe aviaire. Celle-ci a coûté la vie à moins de 250 personnes essentiellement en Asie, qu’il qualifie de maladie fantasmatique.

En toute évidence, l’auteur évoque l’actuelle épidémie de Covid-19, notamment la controverse suscitée par le traitement qu’il préconise. Le Professeur Didier Raoult se veut pourtant rassurant. Il souligne qu’en dépit de tous ces «drames » successifs autour des nouveaux virus respiratoires, la mortalité par infections respiratoires ne cesse de diminuer. Dans son ouvrage, il s’interroge sur l’évolution de cette pandémie.

« Le Covid-19 fera-t-il partie de l’ensemble des virus « courants » responsables de maladies infectieuses respiratoires, disparaîtra-t-il, ou continuera-t-il à sévir dans un écosystème limité à l’instar du MERS Corona ? »

L’avenir lui donnera-t-il raison ? Seule l’évolution de cette épidémie mondiale nous le dira !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here