Le Covid-19 démasque l’inutilité de la Ligue des États arabes

Ligue des États arabes - l'économiste maghrebin

« Le Covid-19 est une preuve qui montre l’inutilité de la Ligue des États arabes ». C’est ce qu’affirme l’écrivain et analyste libanais Hazem Saghia. Il s’exprime dans un papier analytique publié sur le site de Carnegie Middle East.

Pour l’analyste, l’incapacité de contribuer à la lutte contre le Covid-19 dans le monde arabe n’est pas le premier échec de la Ligue des États arabes. Selon lui, « elle n’a jamais réussi à stopper une guerre entre les pays membres. Ni à établir des relations économiques entre eux ». Pire encore, « elle n’a même pas pu promouvoir une bonne image du monde arabe dans le monde », continue-t-il.

L’analyste avance que la Ligue est entravée par quatre problèmes structurels. Le premier problème est le fait que l’Egypte ne soit plus « la locomotive du monde arabe ». Le deuxième problème porte sur le grand démantèlement au sein pays arabes. Pour l’analyste, ce démantèlement fait penser que n’importe quel type de coordination entre les Etats membres est une illusion.

Les conflits arabo-arabes et les conflits armés en Syrie, Libye et dans les autres pays arabes sont plus importants que les intérêts  communs des pays arabes. Enfin, l’écrivain soutient que l’Iran a pu s’ingérer dans les affaires arabes. Et a pu monter des coalitions avec quelques Etats membres.

En conclusion, l’écrivain libanais soutient « qu’il devient insensé d’espérer quoi que ce soit de cette misérable institution ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here