Coronavirus : Les masques en tissu « faits maison » sont -ils efficaces ?

masque

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, partout dans le monde on s’arrache les masques chirurgicaux. Les hôpitaux craignent la pénurie pour la protection du personnel soignant.

Alors les alternatives fleurissent sur le Net notamment les tutos de fabrication de masques en tissu faits maison.

Face à la pénurie de masques, le personnel médical est furieux. Le masque constitue le principal rempart pour se protéger contre la propagation du Covid-19. Certains médecins incitent même leurs patients aujourd’hui à fabriquer des masques maisons et lavables. Ces masques en tissu faits maison ont l’avantage d’être simples à faire. De plus, comme ils sont lavables ils ont une durée de vie plus longue qu’un masque chirurgical. Ce dernier doit être utilisé pendant seulement 3 heures.

La majorité des tutos s’appuient sur un document diffusé par le CHU de Grenoble. Ce dernier avait donné des patrons et une méthode pour créer son propre masque en tissu.

CHU-grenoblemasques-coronavirus

Mais ces masques faits maison sont-ils efficaces  ?

Le Dr Stéphane Gayet, médecin infectiologue au CHRU de Strasbourg atteste que « Le tissu est complètement inefficace.En effet, un masque de soins a des propriétés de filtration microscopique ». Pour être complètement protecteur, un masque doit en effet pouvoir arrêter les sécrétions émises par la toux, par lesquelles le Covid-19 se transmet. »

Au moment de sortir, certains mettent désormais foulards ou écharpes devant leur bouche pour se préserver des postillons et se donner davantage de chance d’échapper à la contamination au coronavirus. Mais ce recours est parfaitement inutile.

Le coronavirus ne mesure que 60 à 140 nanomètres. Alors qu’un cheveu mesure 100.000 nanomètres en moyenne. La protection à utiliser doit donc être étudiée pour arrêter correctement ces micro-particules.

D’ailleurs, la distanciation sociale reste le meilleur rempart contre le coronavirus. Seules les personnes infectées ou le personnel médical doivent porter des masques chirurgicaux.

Enfin, comme en témoigne le Docteur Jean-Paul Hamon, médecin généraliste à Clamart, le masque en tissu constitue une solution « de dernier recours ». Et ce, pour empêcher la transmission de gouttelettes par des personnes infectées, mais est mieux que pas de protection du tout.

Une étude britannique de 2013 publiée dans le journal scientifique Disaster Medicine and Public Health Preparedness compare l’efficacité des masques chirurgicaux et des masques en tissu. Le masque chirurgical s’est avéré 3 fois plus efficace pour bloquer la transmission que le masque fait maison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here