Les propositions de l’AJECT pour soutenir les PME

Aject Covid-19

L’Association des Jeunes Experts Comptables de Tunisie – AJECT, proposait lundi, au gouvernement tunisien l’adoption d’un train de mesures. Celles-ci visent le soutien et l‘accompagnement économique et financier des PME. Lesquelles « seront directement affectées par cette crise sans précédente » de coronavirus.

A cet effet, l’AJECT recommande de mettre en place une « Cellule de crise économique ». Elle se composerait des experts et des compétences publiques et privées. Et ce, pour accomplir un suivi permanent et rigoureux de la situation économique. Ainsi que des entreprises visant à préconiser des aides et des solutions efficaces et efficientes.

De même, l’AJECT invite les autorités, à sensibiliser, faciliter et accorder des incitations sur le recours au télétravail dans le secteur public et privé, au titre du deuxième trimestre 2020. Et ce, en accordant des remises exceptionnelles (supérieures à 50%) sur les ventes d’abonnement en ADSL, 4G et les solutions informatiques dédiées.

Ainsi, l’association préconise l’adoption par le gouvernement de mesures fiscales. Avec notamment le report des échéances des déclarations fiscales et sociales du mois de mars et celles du deuxième trimestre 2020. Pour une régularisation à partir du troisième et quatrième trimestre 2020. Et le remboursement immédiat de 50% des crédits de TVA et d’impôts pour les demandes déposées courant le deuxième et troisième trimestre 2020. Lesquelles constituent des avances déjà payées par les entreprises au profit du trésor.

De plus, elle recommande d’appliquer une exonération intégrale des charges fiscales et sociales (en cas de chômage technique), au titre de l’année 2020. Et ce, pour des raisons économiques et de prévoir des mesures de simplification des procédures.

Des mesures bancaires

Par ailleurs, l’AJECT invite encore le gouvernement à reporter le paiement des échéances de crédits gestion et d’investissement. Et ce, pour les établissements de crédits ou les institution de micro-finance. Ainsi que celles accordées aux entreprises personnes physiques ou morales, au titre du deuxième trimestre 2020. Avec une diminution du taux directeur de la Banque centrale de 100 à 200 points.

En outre, l’association propose de mettre en place, au titre du deuxième trimestre 2020, une ligne de garantie par l’Etat. Elle serait adossée à l’octroi des crédits de gestion accordés aux entreprises personnes physiques ou morales. Avec un maximum de 500 000 DT et de bonifier le taux d’intérêt de ces crédits à un taux zéro.

De plus, elle appelle aussi à inciter les établissements financiers à mettre à la disposition de leurs clients des accès gratuits aux services à distance. Et privilégier les opérations et transactions financières en ligne.

Des mesures boursières

L’AJECT invite les autorités à suspendre les transactions boursières pendant une durée minimale de 15 jours. Afin d’éviter l’effondrement des cours boursiers. Et de reporter le délai maximum de réunion des Assemblées annuelles, prévu le 30 juin par le Code des sociétés commerciales, jusqu’à la fin de l’année 2020.

Enfin, compte tenu de l’accélération de la propagation du Covid 19, l’AJECT s’attend à un « ralentissement important de l’activité économique conduisant ainsi à des difficultés financières significatives pour les opérateurs économiques » en Tunisie.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here