L’EST-Zamalek (20h00) : une mission titanesque pour L’Espérance mais pas impossible

Espérance vs Zamalek

L’Espérance de Tunis affrontera ce soir le club cairote de Zamalek à Radès.

Avec une formation amputée de plusieurs joueurs de base et 2 buts à remonter, une mission quasi impossible pour l’Espérance mais, dans un match de 90 minutes, rien n’est tracé d’avance.

Et le club égyptien Al Ahly en sait quelque chose !

L’Espérance Sportive de Tunis recevra, ce vendredi à 20h00 au stade Olympique de Radès, le club cairote de Zamalek. Et ce, pour le compte de la manche retour des quarts de finale de la Ligue des champions de la CAF. Sachant que les Sang  et Or avaient concédé au match aller au Caire une défaite par 3 buts à 1.

L’Espérance lourdement sanctionnée

Or, cette rencontre tombe au pire moment : hier, le jury disciplinaire de la CAF avait pris une série de sanctions très sévères contre les doubles champions d’Afrique en titre, avec la suspension du coach espérantiste Mouine Chaabani et son adjoint Majdi Traoui pour 4 matchs. De plus, l’instance supérieure du football africain avait également infligé 6 matchs de suspension au capitaine Khalil Chammam et au milieu de terrain algérien Raouf Benguit, sans parler d’amendes variant de 20 000 à 50 000 dollars.

Le match dirigé par personne interposée

Par conséquent, aucun de ces deux techniciens ne sera au banc pour diriger les joueurs au cours de ce match-choc. Toutefois, cette mission sera assurée par Othman Najjar, le deuxième entraîneur adjoint, lequel sera en contact avec Chaabani et Traoui qui seront en tribunes.

Une formation amputée de plusieurs titulaires

Pour rappel, le staff technique se trouve dans une position peu enviable avec une formation privée de plusieurs titulaires suspendus, à l’instar de Benguit, Mohamed Ali Ben Romdhane,  Mohamed Ali Yaakoubi et Khalil Chammam.

Ajoutons aux soucis du staff technique l’absence d’Ilyès Chetti, éloigné des terrains pour une période d’un mois à cause d’une blessure contractée vendredi dernier.

Cependant, l’Algérien Abdelkader Badrane reprend du service ce vendredi pour colmater la charnière centrale. La preuve ? En son absence, la défense espérantiste avait encaissé pas moins de 6 buts contre Zamalek  à la Supercoupe d’Afrique et aux quarts de finale aller de la Ligue des champions de la CAF.

Voici, par ailleurs, la formation probable de l’Espérance Sportive de Tunis : Moez Ben Cherifia, Iheb Mbarki, Chamseddine Dhaouadi, Abdelkader Badrane, Sameh Derbali, Fousseny Coulibaly, Kwamé Bonsu, Fedi Ben Choug, Hamdou Houni, Mohamed Ali Ben Hammouda, Ibrahim Ouattara.

Y a-t-il lieu de croire à un miracle ?

Alors, la question qui se pose avec insistance est la suivante : le club de Bab Souika réussira-t-il à surmonter son handicap de 2 buts à Radès et réaliser une remontada, comme il l’avait fait, il y a un an à Radès, face au club égyptien d’Al Ahly?

Poussés par la présence de 50 000 supporters tous de Rouge et Jaune vêtus, les camarades de Moez Ben Cherifia sont capables de déplacer des montagnes et de réaliser un miracle. Car tout peut arriver en 90 minutes dans un stade de football.

Mais une élimination en quart de finale mènera Mouine Chaabani, déjà assis sur un siège éjectable, vers la sortie par la petite porte. Et certains joueurs pourraient également payer la note au prochain mercato hivernal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here