Guang Chen, le jeune chinois agressé à Tunis clarifie et précise

guang-chen-coronavirus-

Le 27 février dernier, Guang Chen, un Chinois résident en Tunisie, subissait une agression, à Tunis.

Alors, un groupe de citoyens décidait de lancer une campagne de soutien sur Facebook. Car, ils ont été choqués par ce traitement de la part d’une minorité; et de la phobie de certains envers le Coronavirus.

guang chen-chinois-coronavirus-En effet, Guang Chen, un jeune chinois, a été agressé à Tunis. Ce traitement, qu’on lui a réservé dans ce pays qu’il aime, le bouleverse. Au point qu’il écrit un message émouvant exprimant tout d’abord sa fierté d’être Chinois. Ensuite, il se demande pourquoi on l’appelle Corona. Et pourquoi on le frappe par des jets de pierres. Alors qu’il se baladait avec son ami dans les rues de la capitale. Il a aussi tenu à préciser que s’il avait contracté ce virus, il ne serait pas en train de se balader librement mais il aurait été conduit à l’hôpital. Ce genre de comportement, l’a rendu tellement triste qu’il conclut en disant:

« N’êtes-vous pas humains et avez-vous des sentiments?
N’êtes-vous pas musulmans?
Votre prophète ne vous a-t-il pas enseigné la morale, les valeurs et le respect de l’autre?
Je suis triste car j’ai toujours pensé que la Tunisie était un bon peuple, mais malheureusement c’est faux! »

A la lecture de ce message, un groupe de citoyens tunisiens a ainsi lancé une campagne de soutien et des articles ont été publiés dans plusieurs médias. Cependant, un montage photo utilisé a été contesté par Guang Chen. En effet, il n’a jamais publié une photo de lui avec le visage tuméfié, dixit l’intéressé. Il a donc tenu à clarifier la situation via sa page Facebook. « La personne sur la photo de droite avec des ecchymoses à l’œil, ce n’est pas moi. Certaines personnes l’ont téléchargée et l’ont publiée. J’espère que le peuple tunisien ne sera pas influencé par des rumeurs et des intimidations. »

Enfin, Guang Chen remercie tous les Tunisiens pour leurs messages de soutien et leur solidarité. En affirmant son amour envers la Tunisie et les Tunisiens.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here