Carthage Cement : prorogation de la période de souscription au 6 mars

Carthage Cement L'Economiste Maghrébin

La société Carthage Cement décide de proroger la période de souscription à l’augmentation de son capital. Et ce, jusqu’au 6 mars 2020 inclus. C’est ce que déclare le Conseil du Marché Financier (CMF).

Ainsi, cette décision intervient une semaine après les déclarations du président du Conseil d’administration de Carthage Cement, Adel Grar. Selon lesquelles le taux de souscription a atteint 80%.

En effet, la souscription était lancée le 17 janvier 2020. Et ce, pour porter le capital de 172 MDT à 396 MDT, avec un prix d’émission de 1,200 DT.

Pour ce faire, 68 MDT sont libérés par compensation des créances revenant à BINA Corp et El Karama Holding (l’Etat). Et le reste, soit 200 MDT est à lever sur le marché financier. Cette augmentation de capital s’inscrit dans le cadre du plan de restructuration financière de la société.

A cet égard, Adel Grar précisait, lors d’une communication financière, que le droit de souscription revient aux anciens associés. Et en cas de non aboutissement de l’opération, il y aura recours aux banques dans la limite de 80 MDT.

De ce fait, un accord global pour la participation des banques à l’opération d’augmentation de capital de ladite société a été décidé. Et ce, afin de rembourser une partie de sa dette bancaire. Outre le rééchelonnement du reste de la dette sur une période de 12 ans. Avec la révision à la baisse du taux d’intérêt.

Rappelons que l’’Etat tunisien détient directement et indirectement (par la confiscation des parts de BINA Corp), un bloc majoritaire dans l’actionnariat de Carthage Cement de 50,24%.

(Avec TAP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here