L’Economic Policy Dialogue dissèque le problème du transport portuaire

port de Radès - l'économiste maghrebin

Formuler des recommandations sur les pistes d’amélioration possible de la logistique portuaire, en particulier celle du Port de Rades. Tel est, entre autres, l’objectif principal de la deuxième table ronde de l’Economic Policy Dialogue. L’événement se tiendra jeudi 27 février à Tunis.

L’Economic Policy Dialogue est une initiative conjointe entre le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Banque Mondiale visant à mettre en place une plateforme d’échanges périodiques entre divers acteurs nationaux et internationaux du secteur privé, du monde académique et des organisations internationales de développement à Tunis et dans les régions.

Ces rencontres mensuelles traiteront des priorités de l’économie tunisienne dans le cadre des Objectifs du Développement Durable (ODD) sous un format d’une série de « Economic Policy Dialogue» (EPD). Sans pour autant être formelles, l’idée est de stimuler un débat franc, constructif et inclusif qui fera ressortir des recommandations. Ceux-ci alimenteront la réflexion sur les éventuelles réformes socioéconomiques nationales à entreprendre.

Les chiffres riment avec les problèmes du secteur

Par ailleurs, plusieurs chiffres montrent l’ampleur de la problématique de taille. En Tunisie, 95% du commerce extérieur passe par le secteur portuaire dont 70 à 80% par le port de Rades. D’où l’intérêt de focaliser la réflexion sur ce dernier. La question de l’efficacité logistique des ports mérite d’être étudiée. La Tunisie ayant perdu sur les dix dernières années, plus de 40 places au classement international du Logistic Performance Index de la Banque Mondiale. Car elle est passée de la 60ème place en 2007, à la 105ème place en 2018.

En outre, il s’agit d’un problème multidimensionnel. Les responsabilités sont multiples quant à l’origine de ces problèmes. En effet, elles impliquent aussi bien: les autorités du port lui-même (et sa capacité de gestion des flux); que les opérateurs économiques qui utilisent souvent le port comme un lieu de stockage de leurs marchandises; le ministère des Finances (à travers la Douane); la STAM; les banques; ou encore le ministère du Commerce (notamment pour la gestion et le traitement des titres de commerce extérieur); et les différents centres techniques (à travers le contrôle technique).

L’Economic Policy Dialogue est une initiative conjointe entre le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Banque Mondiale visant à mettre en place une plateforme d’échanges périodiques entre divers acteurs nationaux et internationaux du secteur privé, du monde académique et des organisations internationales de développement à Tunis et dans les régions.

Ces rencontres mensuelles traiteront des priorités de l’économie tunisienne dans le cadre des Objectifs du Développement Durable (ODD) sous un format d’une série de « Economic Policy Dialogue» (EPD). Sans pour autant être formelles, l’idée est de stimuler un débat franc, constructif et inclusif qui fera ressortir des recommandations. Ceux-ci alimenteront la réflexion sur les éventuelles réformes socioéconomiques nationales à entreprendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here