Saint-Valentin : je t’aime et j’aime aussi ton fric !

Saint-Valentin
Photo : investissements-personnels.fr

La Saint-Valentin est la fête sacrée des amoureux.

Mais la Saint-Valentin, c’est aussi une occasion en or pour réaliser de sacrées recettes. Et ce, par les différents acteurs économiques, grâce à la création de produits ou de rendez-vous dédiés à cette date.

Le geste qui compte

En effet, le marché est tellement important qu’il y a de tout. Puisque l’objectif est de réitérer son engagement envers son partenaire, ce n’est pas la valeur du cadeau qui importe. Un petit paquet de chocolat ou une rose sont largement suffisants. D’ailleurs, c’est le jour de bonheur des fleuristes en Tunisie. Nous ne pensons pas qu’ils vendent autant qu’aujourd’hui durant l’année. Idem pour les vendeurs de petits cadeaux et les gadgets de souvenirs. Ainsi que les transporteurs de personnes, essentiellement les taxis.

Mais il y a aussi les cafés et les restaurants qui devraient bénéficier d’un afflux cette soirée. Certains ont même invité des stars pour animer la soirée, à l’instar de la Saint-Sylvestre. Bref, une vraie dynamique économique va s’installer aujourd’hui surtout que la date coïncide avec les soldes.

Ainsi, il suffit de faire un petit tour dans les boutiques afin de constater que les boutiques ont aménagé leurs espaces intérieurs avec des décors spécifiques. La couleur rouge domine et l’odeur des parfums se fait sentir à des dizaines de mètres.

La Saint-Valentin, c’est avant tout une expérience sensorielle et olfactive. Elle est basée sur l’ambiance et les commerçants ne ratent aucun détail pour doper les achats. Les stocks de produits ont été préparés et des articles spécifiques à cette occasion sont mis en vente. C’est l’occasion pour améliorer ses marges puisqu’on négocie peu le prix d’un cadeau à son amoureux.

Des chiffres astronomiques ailleurs

Nous ne disposons pas malheureusement des chiffres d’affaires que génère la Saint-Valentin en Tunisie, ou du budget moyen qui lui est consacré. Néanmoins, cela est possible dans d’autres pays puisque les transactions sont essentiellement électroniques. Il est donc très utile de jeter un coup d’œil sur l’ordre de grandeur de ce volume. Afin d’avoir une idée sur le potentiel économique de cet événement.

A cet égard, la meilleure référence est le pays de l’Oncle Sam. En 2019, les Américains ont dépensé quelque 20,7 milliards de dollars, selon les chiffres de la National Retail Federation. Le budget moyen s’est élevé à 162 dollars par personne. C’est donc 3,5% du salaire moyen. Nous retrouvons ce ratio un peu partout, même en Europe. En Belgique par exemple, c’est un budget moyen qui peut arriver jusqu’à 100€, soit 3% du revenu moyen.

Et pour 2020, les Américains ont annoncé la couleur: 27 milliards de dollars de dépenses prévues pour aujourd’hui; soit un budget moyen de 196 dollars. Une vraie évolution par rapport à 2018. Les cadeaux les plus achetés sont les bijoux (6 milliards), les sorties en amoureux (4,3 milliards), le chocolat (2,5 milliards), les fleurs (2,3 milliards) et les cartes de vœux (1,3 milliard).

Nous pensons qu’en Tunisie, nous sommes également à ce niveau de dépenses en termes de part de revenus. Le salaire moyen 2020 étant de 877 dinars, les 3% correspondent à une moyenne de 26 dinars. Un chiffre logique qui va avec la crise économique actuelle.

Bonne fête à tous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here