FIFA : 16 millions USD pour protéger les joueurs en cas de salaires impayés

FIFA-

La Fifa va créer à partir de juillet prochain un fonds spécial destiné à aider les joueurs qui sont non payés par leur club. Un phénomène de plus en plus répandu au sein de certains clubs qui souffrent de difficultés financières.

La FIFA a décidé de créer un fonds spécial, soit un fonds de 16 millions de dollars. Et ce, dans le but d’apporter un soutien financier aux joueurs qui n’ont pas été payés. Notamment ceux qui n’ont aucune chance de pouvoir dûment percevoir la rémunération convenue avec leur club.

Ainsi, l’enveloppe globale est répartie comme suit: trois millions en 2020; quatre millions en 2021; et quatre millions en 2022. Plus quatre millions supplémentaires pour la protection rétroactive des salaires de la période juillet 2015 – juin 2020.

Qui financera ce fonds?

A noter que l’instance supérieure du football mondial basée à Zurich a précisé que la FIFA est seule à financer ce fonds. Il entrera en vigueur à compter du 1er juillet prochain.

Pour rappel, la création de ce fonds est le fruit d’un accord entre la FIFA et le syndicat mondial des joueurs basé à Paris (FIFPRO).

A l’origine, le syndicat mondial des joueurs insistait pour qu’un prélèvement sur les transferts ou une contribution des clubs finance ce fonds. Ce qui nécessite obligatoirement une profonde réforme du système des transferts.

Pratiques peu scrupuleuses des clubs

Car, il y a urgence, selon les rapports qui attestent de la profusion de cas de salaires impayés partout dans le monde.

« Plus de cinquante clubs dans vingt pays ont mis la clé sous la porte ces cinq dernières années; faisant ainsi traverser à des centaines de footballeurs des périodes difficiles et pleines d’incertitude. De plus, nombre de ces clubs ont déposé le bilan avant de se reconstituer sous un nouveau nom, dans le but d’éviter de payer les salaires non versés », a déploré Philippe Piat, le président de la FIFPRO.

Filet de sécurité

Cependant, si le fonds spécial ne pouvait pas couvrir la totalité des sommes dues aux joueurs, « il constituerait néanmoins un important filet de sécurité. Cet accord et notre engagement à venir en aide aux joueurs en difficulté montrent de quelle manière nous concevons notre rôle d’instance dirigeante du football mondial. Nous sommes aussi là pour aider ceux qui en ont besoin; notamment au sein de la communauté du football. Et cela à commencer par les joueurs, car ce sont eux les acteurs principaux », a précisé Gianni Infantino, patron de la FIFA.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here