Nabil Karoui: « Nous ne voulons pas faire partie du gouvernement »

Nabil Karoui
Photo : Elhiwar Ettounsi

La grande question dominante ces derniers temps est de savoir le parti Qalb Tounes fera partie de la prochaine composition gouvernementale. Tous les ingrédients sont présents pour indiquer que non.

Pourtant, le président du parti Qalb Tounes, Nabil Karoui, soulignait, après sa réunion avec Rached Ghannouchi, président du Parlement, que son parti soutenait l’idée d’un gouvernement d’unité nationale sans exclusion.

Nabil Karoui précise dans ce contexte: « Nous sommes étonnés de la politique d’exclusion prônée par Elyes Fakhfakh« . Selon lui, cela ne reflète nullement l’intention de la majorité.

Par ailleurs, il a fait savoir qu’Ennahdha partageait son avis. Il ajoute: « Il est temps de mettre en place une ceinture politique plus large. Cela donnerait au gouvernement une chance de passer. Car la situation du pays ne peut plus durer ainsi. »

En somme, il conclut: « Nous ne voulons pas faire partie du gouvernement. Mais ce que nous voulons, c’est faire réussir le processus de transition démocratique ».

De ce fait, Nabil Karoui a rappelé que cela ne le dérangeait pas de faire partie de l’opposition.

C’est pourquoi, le parti exige d’accélérer la formation du gouvernement. Etant donné la complexité des conditions économiques et sociales du pays et la détérioration continue du pouvoir d’achat des Tunisiens.

En outre, il réitère que le choix du gouvernement d’union nationale est la meilleure solution. Et ce, vu la crise que connaît le pays.

Rappelons que dès la première semaine de sa désignation, Elyes Fakhfakh, en date du 24 janvier, excluait Qalb Tounes et le Parti Destourien Libre (PDL) du gouvernement en formation. Estimant que « ces deux partis ne correspondent pas aux attentes des Tunisiens; encore moins aux valeurs de la révolution ».

Tout comme il a fait savoir que les concertations ne se feront qu’avec dix partis politiques. A savoir: Ennahdha, le Courant Démocrate, la coalition Al Karama, le mouvement Echaab. De même que Tahya Tounes, Machrou3 Tounes, ainsi qu’Al Badil Ettounsi, Afek Tounes, le Parti Populaire Républicain et Nidaa Tounes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here