Yacine Fal : « La Tunisie est un pays important pour la BAD »

Yacine Fal

Yacine Fal, la représentante de BAD Afrique du Nord, dresse un état des lieux de la croissance inclusive. Elle a aussi évoqué les vecteurs de croissance.

Elle souligne lors de son intervention : « Pour la première fois en dix ans, les dépenses d’investissement, plutôt que celles consacrées à la consommation, représentent plus de la moitié du taux de croissance du PIB ».

Le rapport met l’accent sur l’importance d’investir dans le domaine de l’éducation et dans les infrastructures afin de pouvoir obtenir à long terme un taux de croissance du PIB acceptable.
Tout comme il faut mettre en évidence que d’ici 2050, l’Afrique est confrontée à un défi démographique majeur. Le continent verrait sa population doubler d’ici 2050, passant d’un milliard d’habitants à près de 2,4 milliards.
Il est à noter que la moitié de ses habitants aura moins de 25 ans. Ce qui amène à poser certaines questions. Comment mettre en place un modèle de développement et absorber les millions des nouveaux demandeurs qui feront partie du marché de l’emploi ?
Pour contenir le chômage, l’Afrique devra ainsi créer 12 millions d’emplois par an. Mais aussi, pour faire face aux défis de demain. Et notamment, la révolution industrielle plus connue sous le nom de 4.0 en est une solution.
D’ailleurs, sur ce volet de la révolution industrielle 4.0, Yacine Fal a bien voulu répondre aux questions de L’Économiste Maghrébin, à l’issue de ce débat :

Enfin, la Tunisie dispose d’une importante base industrielle diversifiée dont l’aéronautique, l’industrie chimique et le textile. Toutefois, pour jouer un rôle déterminant dans la transformation structurelle de l’économie tunisienne, une montée en gamme est nécessaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here