Le président de la FIFA favorable à une CAN tous les 4 ans

CAN Coupe des champions d'Afrique L'Economiste Maghrébin

Lors d’un séminaire organisé au Maroc, le président de la FIFA a plaidé pour que la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) se déroule tous les quatre ans. Et ce, en faisant miroiter les retombées financières de cette nouvelle formule sur l’organisation africaine.

C’est un pavé dans la mare du football africain que le président de la FIFA, Gianni Infantino, vient de lancer lors d’un séminaire organisé à Salé au Maroc : « Je propose d’organiser la CAN tous les quatre ans au lieu de tous les deux ans pour la rendre plus commercialement viable et attrayante au niveau mondial ».

Selon le patron de la CAF et outre les avantages financiers qui découlent de cette nouvelle formule, une CAN se déroulant tous les quatre ans permettrait d’éviter le télescopage de certaines compétitions. A l’instar de l’édition 2019 de la Coupe du monde des clubs qui s’était déroulée en même temps que la CAN. Ce chevauchement de dates « avait en partie amené la CAF à reprogrammer la compétition en hiver pour 2021 », a-t-il argué.

Un stade de haut standing pour chaque pays africain

Présent à Salé au Maroc pour un séminaire sur le développement des compétitions et des infrastructures footballistiques en Afrique, Gianni Infantino a également promis que la FIFA allait verser un milliard de dollars dans les caisses de la CAF pour que « chacun des 54 pays membres africains disposer d’au moins un stade de haut standing ».

Multiplier les revenus de la CAN

Toujours dans le volet financier, le président de la FIFA a déploré que « les revenus de la CAN soient vingt fois moins importants que ceux de l’Euro ».

Cette  nouvelle formule permettra d’améliorer nettement  les revenus de la CAN, a-t-il promis « on ne va pas seulement doubler les revenus de la CAN, mais on va les multiplier par quatre ou par six en présentant un produit pas seulement à l’Afrique, mais au monde ».

Des arbitres « au dessus de tout soupçon »

Revenant sur le volet de l’arbitrage, le président de la plus haute instance du football mondial  a annoncé la création d’un groupe d’arbitres professionnels qui « doivent être au-dessus de tout soupçon, et pour cela nous devons les protéger », a déclaré Gianni Infantino.

Et d’ajouter : « Nous allons en retenir 20 parmi les meilleurs arbitres africains de la FIFA et en faire des professionnels. Et ce en leur donnant des contrats permanents. Ils doivent être les gardiens de notre jeu. Nous devons les protéger en les rendant totalement autonomes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here