GTEX : Lancement de la 4ème filière des jeunes créateurs de marques tunisiennes

GTEX Tunisie

c’est la Suisse quiLe lancement de la 4ème filière des jeunes créateurs de marques tunisiennes s’est tenu le 31 janvier à Hammamet. Et ce à l’occasion d’une rencontre des bénéficiaires du GTEX organisée par ITC. Et ce avec la présence du ministre de l’Industrie et des PME, Slim Fériani, Mme Anna Block Mazoyer, Ambassadeur de Suède en Tunisie, et Etienne Thévoz, Ambassadeur de Suisse en Tunisie.

Cette 4ème filière regroupe 17 entreprises créées par de jeunes tunisien(ne)s designers de mode. Ils ont, tous et toutes, été sélectionnés. Et ce à la suite d’un un appel à candidature. Chaque jeune créateur(rice) a l’occasion de présenter sa marque, son parcours, sa vision et ses attentes du GTEX.

« Le lancement de la 4ème filière permet aux jeunes créateurs de mieux s’intégrer dans le secteur. En y ajoutant créativité et originalité, des éléments manquants souvent dans les entreprises traditionnelles », commente Matthias Knappe, Administrateur responsable du programme GTEX MENATEX.

M. Knappe a réaffirmé l’importance de promouvoir des actions en faveur des jeunes créateurs. « Il est essentiel que le programme travaille avec les jeunes. L’objectif étant de les relier au secteur de l’habillement principal en Tunisie et de renforcer leur capacité à exporter ».

La 4ème filière vise à soutenir les jeunes créateurs de marques tunisiennes. Elle est lancée dans le cadre du programme global sur le textile et l’habillement (GTEX). Notons qu’elle est mis en œuvre par le Centre du commerce international (ITC).

Encourager les exportations de textiles et de vêtements

Pour rappel, c’est la Suisse qui finance le GTEX. Il a pour objectif d’encourager les exportations de textiles et de vêtements de pays en développement. Et ce afin de stimuler l’emploi et la création de revenus. Dans sa phase initiale de quatre ans (2018-2021), GTEX se déploie dans cinq pays : la Tunisie, le Maroc, l’Égypte, le Kirghizstan et le Tadjikistan.

Un budget de 4,7 millions de dinars sera alloué au programme GTEX. Notons que 50 entreprises tunisiennes actives dans les domaines du textile bénéficient déjà de ce programme. Elles sont soutenues dans leur démarche visant à passer de la sous-traitance à l’exportation de produits finis au développement de collections.

GTEX prévoit d’atteindre deux résultats majeurs. Il s’agit, en effet, de l’amélioration de l’environnement des affaires et de la performance des institutions d’appui au commerce dans le secteur. Ainsi que le renforcement d’améliorer la compétitivité des PME dans le secteur des textiles et de l’habillement.

En effet, le programme GTEX est le résultat d’un partenariat réussi entre le gouvernement tunisien, le Secrétariat d’état à l’économie suisse (SECO), ITC et l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

GTEX s’inscrit dans la continuité des acquis, résultats et observations du Projet d’appui à la compétitivité du secteur textile et habillement tunisien (COM-TEXHA) mis en œuvre par ITC sur la période 2014-2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here