Limiter le temps passé dans les cafés est encore une proposition

cafés - l'économiste maghrebin

Limiter à une heure le temps passé dans un café est une proposition en cours d’étude. C’est ce qu’a affirmé le président de la Chambre des propriétaires des cafés, Mohamed Faouzi Hanafi. Et ce, lors d’une conférence de presse tenue au siège de l’UTICA.

Le président de la Chambre considère que l’adoption de cette règle n’est pas définitive.  Il considère que le secteur fait face à une campagne de dénigrement. Alors qu’il fait vivre 23 mille familles. En effet, selon cette proposition, au-delà d’une heure, le client devra quitter le café ou bien renouveler sa commande. Il s’agit d’un souci qui touche tous les cafés.

Cette décision ne manque pas de faire réagir les organisations de la défense du consommateur. A cet égard, le président de l’ODC a précisé que cette décision est prise unilatéralement. Voire même sans consulter les parties prenantes. Il s’agit, donc, d’une démarche illégale.

De son côté, le président de l’OTIC, Lotfi Riahi, affirme que cette décision doit avoir un cadre légal. « Cette pratique ne se fait pas dans un contexte et cadre juridiques ». Il va encore plus loin. Et ce, en proposant d’augmenter le prix du lait pour les cafés. Et de juger qu’il est inconcevable que le consommateur et les propriétaires des cafés achètent le lait au même prix ! L’Etat doit intervenir pour ces espaces qui bénéficient d’une subvention destinée au consommateur.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here