Ridha Chalghoum: « La Tunisie a pu réduire l’endettement de plus de 5 points »

ridha chalghoum - l'économiste maghrébin

Ridha Chalghoum, ministre des Finances intervenait à l’ouverture des travaux du Forum annuel sur « l’explication des dispositions de la loi de finances 2020 », tenu, jeudi, à Tunis.

« La Tunisie a pu réduire, pour la première fois, le taux de l’endettement de plus de cinq points ». C’est ce que précisait le ministre des Finances Ridha Chalghoum.

Puis, Ridha Chalghoum mettait l’accent sur les résultats positifs enregistrés en 2019. Et ce, en termes d’augmentation des ressources propres de l’Etat. Ainsi que les réformes de la finance publique, la réduction de l’endettement et l’amélioration du taux de change du dinar. Le ministre estimait que ces résultats positifs se poursuivront en vue de réaliser de nouvelles réformes.

En outre, il soulignait l’importance de l’utilisation des techniques modernes, à même d’améliorer le rendement des services fiscaux, de permettre le réseautage des données et l’obtention d’une information juste, le recouvrement des ressources fiscales ainsi que l’amélioration des services rendus au citoyen. Ce qui préserve les droits de l’Etat et des citoyens.

Evolution des ressources fiscales

Ridha Chalghoum a relevé l’importance d’améliorer la notation de la Tunisie au niveau des indicateurs internationaux dans le domaine des technologies modernes de recouvrement de la fiscalité, vu les défis en matière d’équilibres de l’Etat dans ce domaine, notamment dans une économie ouverte basée sur les technologies modernes. L’objectif, a-t-il dit, est d’élaborer de nouvelles réformes pour booster l’économie nationale.

S’agissant des ressources fiscales, Chalghoum a indiqué que leur évolution est importante au cours des deux dernières années. Il a, dans ce contexte, précisé que la Tunisie a été prudente cette année. Et ce pour réaliser un plus fort taux de croissance et de meilleurs résultats.

Il a souligné également le besoin de la Tunisie en financement pour rembourser ses dettes. Et ce, conformément aux accords conclus avec les bailleurs de fonds internationaux (BM et FMI).

De son côté, la Directrice générale des études et de la législation fiscale au ministère des Finances, Sihem Nemssia Boughdiri a mis en exergue l’importance d’expliquer les dispositions de la loi des finances 2020, aux agents et cadres des services fiscaux et de recouvrement en vue de son application.

Elle a relevé que la loi des finances 2020 a été élaborée pendant une période de transition. En effet, l’objectif étant, selon ses dires, de renfermer des dispositions relatives à la réforme du système fiscal, la lutte contre l’évasion fiscale, l’amélioration de recouvrement et la promotion de l’investissement.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here