La Banque Mondiale et le PNUD lancent « The Economic Policy Dialogue »

economic Policy Dialogue - l'économiste maghrebin
De droite à gauche : le représentant résident du PNUD Steve Utterwulghe et le représentant résident de la Banque mondiale Tony Verheijen

La Banque Mondiale et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont annoncé le lancement de l’initiative « The Economic Policy Dialogue ». Et ce, lors d’une conférence de presse tenue au siège du PNUD, à Tunis, aujourd’hui 22 janvier.

En effet, le représentant résident du PNUD, Steve Utterwulghe, et le représentant résident de la Banque Mondiale, Tony Verheijen, ont signé une convention relative au lancement de The Economic Policy Dialogue.

Cette initiative consiste à l’organisation de rencontres mensuelles regroupant les acteurs nationaux et internationaux à Tunis. Et ce, pour échanger avec les représentants du secteur public et privé, du monde académique et des affaires. En plus d’experts internationaux du développement. En vue de débattre de la situation économique en Tunisie et proposer des pistes de solutions.

Lors de son intervention, Tony Verheijen a expliqué que l’objectif principal de l’initiative est de proposer des pistes de solutions pour les décideurs. Et ce, dans le cadre des Objectifs de Développement Durable (ODD). De plus, il estime que la relance de l’économie tunisienne se fait à travers des idées innovatrices. Tout en prenant en considération les spécificités des régions et des communautés.

Première rencontre : « Croissance inclusive et capital humain »

Ainsi, ce type de solution pourrait contribuer à faire sortir l’économie tunisienne de la situation négative dans laquelle elle se trouve. Dans ce cadre-là, il affirme que les deux partenaires tiendront des rencontres mensuelles chaque dernier jeudi du mois. Et ce, en présence d’experts, d’économistes et des représentants de la société civile. Dans le but d’aborder des thèmes d’actualité. La première rencontre se tiendra le 30 janvier sous le thème « Croissance inclusive et capital humain ». Ainsi, les rencontres se tiendront  chaque dernier jeudi du mois. Neuf rencontres sont en vue. Précise-t-il.

De son côté, Steve Utterwulghe a affirmé la présence de plusieurs experts internationaux pour prendre part au dialogue « qui est pour les Tunisiens et avec les Tunisiens ». Il affirme, également, que cet événement est le premier du genre dans la zone Moyen-Orient/Afrique du Nord. Et s’inscrit dans le cadre d’une approche pour un meilleur appui sur les volets économiques, sociaux. Ainsi que de développement à destination de la Tunisie. Et de rappeler que la Tunisie est pionnière dans dans la transition démocratique. « On espère qu’avec l’Economic Policy Dialogue, la Tunisie sera pionnière en réflexion économique » lance-t-il.

Donner la priorité aux questions socio-économiques

L’intervenant a espéré que la Tunisie aura prochainement un gouvernement. Il affirme que le prochain Chef du gouvernement aura intérêt à donner la priorité aux questions socio-économiques. Et ce, vu les inégalités qui existent dans le pays. Il souligne également l’importance de « s’attarder sur ces questions ». L’intervenant affirme, aussi, que les experts invités seront d’un très haut niveau. Sur les neuf rencontres, trois rencontres se dérouleront aux régions, alors que les autres se tiendront à Tunis. Les représentants du gouvernement et du secteur privé y seront présents, lance-t-il.

A l’issue de ces débats, des recommandations seront faites pour amorcer et alimenter la réflexion sur les possibles réformes socio-économiques nationales à entreprendre. A noter que les recommandations seront publiées dans le magazine bimensuel « L’Économiste Maghrébin ». Elles visent à assurer dans le cadre des objectifs du développement durable (ODD), un meilleur accès au développement régional, une meilleure employabilité des jeunes. Mais encore, une plus large inclusion économique et financière.

Il est à noter que lors de chaque rencontre, une vingtaine d’experts seront présents. Chaque expert aura uniquement deux minutes pour donner son éclairage sur le thème de la rencontre. Le format des rencontres sera un échange et non pas sous forme de panélistes avec un auditoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here