Kaïs Saïed désigne Elyes Fakhfakh, le nouveau chef du gouvernement

Elyes Fakhfakh

 Le président de la République Kaïs Saïed désigne Elyes Fakhfakh. Et ce, à propos des décisions officielles concernant la formation du nouveau gouvernement.

Fin de suspense. C’est bel et bien Elyes Fakhfakh, l’ancien ministre des Finances durant la Troïka. La Tunisie aura un nouveau chef  gouvernement chargé de former son gouvernement, en ce lundi 20 janvier.

A cet égard, les tractations autour de la formation d’une coalition gouvernementale  iront bon train. D’ailleurs, la grande question qui va suivre qui sont les partis à faire partie du gouvernement? Serait-ce  Ennahdha, 9alb Tounes, le Courant démocrate, Echaab et Tahyia Tounes. On en saura dans les prochains jours…

De ce fait,  plusieurs scénarios ont été préparés concernant la composition du prochain gouvernement. Mais à l’heure actuelle, les défis sont socio-économiques.

Rappelons que par la même occasion, Kaïs Saïed a reçu, ce lundi 20 janvier 2020 Rached Ghannouchi et Nourredine Taboubi. Ces rencontres avaient pour objectif d’ évoquer la situation du pays.

Selon un communiqué de la présidence de la République, la rencontre a débattu de la situation générale du pays ainsi que des projets prévus par l’Assemblée dans la période à venir.

Qui est Elyes Fakhfakh?

Il est un ancien ministre des finances durant la Troïka. Il y a quelques mois de cela,Elyes Fakhfakh, un des dirigeants d’Ettakatol, était  candidat à la présidentielle.

Tout d’abord, Elyes Fakhfakh est partisan d’un changement technologique. Avec l’avènement d’une révolution industrielle qui présente une rupture dans les domaines industriels et de service. Ces derniers changent la relation de l’Homme au travail.  Ensuite, le mode de vie du citoyen et les ressources en eau et en énergie doivent être mis en avant.

Par ailleurs, son programme présidentiel voulait incorporer le ministère de la Coopération internationale dans celui des Affaires étrangères. De même, Elyes Fakhfakh espère la mise en place des instances institutionnelles. D’où la question, va-t-il tenir ses promesses?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here