Huile d’olive : la chambre des exportateurs dénonce l’accusation de corruption

Huile d'olive Exportateurs UTICA-UTAP

La Chambre Syndicale Nationale des Exportateurs d’Huile d’Olive a dénoncé son accusation par Abdelmajid Zar, président de l’UTAP. Ainsi que par certains de ses représentants dans les régions de corruption financière. Et ce, dans un communiqué publié hier.

Ainsi, la Chambre des Exportateurs d’Huile d’Olive relevant de l’UTICA, a précisé qu’elle se réserve le droit de porter plainte contre ces accusations sans fondements. Des accusations qui visent, selon la même source, à diaboliser les professionnels du secteur.

En effet, la Chambre est en train de présenter les solutions et devancer les crises. Bien que certains responsables de l’UTAP se contentent de jouer le rôle de la victime. Ainsi que d’encourager l’organisation de mouvements de protestation. Des mouvements qui ont entravé le déroulement de la saison. Et impacté la qualité de l’huile d’olive et les opportunités de sa valorisation.

Selon ce communiqué, elle s’est interrogée sur les buts réels de ces médisances qui nuisent aux relations historiques liant les deux organisations. Tout en assurant que ces délations servent les intérêts des concurrents à l’étranger. Et ce, au lieu de ceux des oléiculteurs tunisiens.

Egalement, la Chambre a expliqué que ces diffamations n’empêcheront pas les professionnels de fournir davantage d’efforts. Notamment pour promouvoir l’exportation  de l’huile d’olive et conquérir de nouveaux marchés.

Au final, elle a indiqué attendre la présentation par le gouvernement de solutions qu’elle a suggérées. Ces dernières sont relatives à l’institution d’une prime de stockage. Et ce, pour réguler le marché. Ainsi qu’à la mobilisation des financements nécessaires à un taux d’intérêt. Permettant ainsi une meilleure compétitivité avec l’étranger. Outre l’amélioration du champ d’intervention de l’ONH en tant que régulateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here