Le Cepex souhaite booster l’exportation de l’huile d’olive sur le marché chinois

Cepex chine huile d'olive
Youssef Neji, PDG du Cepex et Son Excellence, M. Wang Wenbin, Ambassadeur de la République Populaire de Chine à Tunis.

Le partenariat commercial tuniso-chinois a été mardi au menu d’une rencontre à la maison de l’exportateur. Et ce, entre Youssef Neji, PDG du Cepex et Son Excellence, M. Wang Wenbin, Ambassadeur de la République Populaire de Chine à Tunis.

Cette rencontre a ouvert le bal à une série d’entretiens avec des diplomates étrangers que livrera le PDG du Cepex au cours de l’année en cours. Et ce, dans la perspective de renforcer les liens de partenariat économique et commercial et appuyer les exportations tunisiennes.

En effet, « cette rencontre s’inscrit dans le droit fil des efforts déployés dans le cadre du principe de la diplomatie économique dont le Cepex est un acteur majeur », souligne le Centre de promotion des exportations.

Les deux responsables étaient accompagnés par leurs staffs respectifs. Ils ont passé en revue l’état des lieux des relations commerciales bilatérales.

Pour rappel, les échanges commerciaux entre les deux pays affiche un déficit au détriment de la Tunisie (-1939,2 millions de dollars au cours des 11 mois 2019), le plus élevé parmi les fournisseurs de la Tunisie.

Cela dit, la Chine, cette puissance économique mondiale de 1,39 milliard d’habitants, ne tarit pas d’opportunités pour les produits manufacturés et d’agriculture tunisiens. Dont l’huile d’olive que les consommateurs chinois commencent à apprécier et à découvrir ses vertus attestées pour la santé. C’est à ce propos que les deux responsables ont consacré l’essentiel de leur entretien.

Large potentiel, mais…

« La production record cette année d’huile d’olive(350 mille tonnes prévues) a cristallisé les préoccupations des acteurs nationaux et les a acculés à trouver des débouchés à l’étranger. Pour cette denrée emblématique du terroir tunisien », ajoute le Cepex.

En effet, la Chine dispose d’une capacité d’importation estimée à 36 mille tonnes. Toutefois, la part de la Tunisie reste dérisoire. Elle ne dépasse guère les 153 tonnes. Elle ne représente que 0,5% du total des importations chinoises en huile d’olive.

Notons que les analystes estiment que le potentiel, en termes de valeur d’exportation, de la Tunisie sur ce marché pourrait facilement atteindre 39,4 millions de dollars. Par contre, la Tunisie n’exporte que 1,3 million de dollars, soit environ 3% seulement du potentiel réel.

L’ambassadeur a assuré, de son côté, qu’il œuvrera à la promotion de l’huile d’olive tunisienne sur le marché chinois. Et à mettre en place tous les mécanismes possibles pour faciliter le réseautage entre hommes d’affaires des deux pays et l’accès des produits made in Tunisia aux circuits de distribution chinois. L’objectif étant d’atténuer le déficit structurel de la balance commerciale bilatérale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here